Accueil du site - Contact

La charia islamique mise en place par les Mujahidins de Falluja

La première manifestation de l’adoption de la charia dans une cité irakienne s’est manifestée quand des miliciens masqués ont fait défiler des hommes à demi-nus avec des signes évidents de flagellation sur le corps. L’action médiévale de cette "résistance" est survenue suite aux 48 heures données à la population de Falluja de se débarrasser de tous les CD pornos et de toutes les bouteilles d’alcool. Après 48 heures, les "Mujahidins" ont conduits des raids nocturnes contre les magasins et les maisons et ont arrêtés au moins quatre hommes supposés avoir de l’alcool en leur possession. Des centaines d’hommes se sont rassemblés dans le square au coeur de Falluja, en attendant que les autres victimes aient défilé dans la ville. La première voiture s’est déplacée très lentement, transportant des hommes masqués tenant des fusils-mitrailleurs. Des membres de la police irakienne entouraient quant à eux des hommes nus, les yeux bandés, la tête rasée et portant des traces de fouet sur le dos. La seconde voiture transportait des "Mujahidins" criant "Allah est grand" et "Voici la punition pour les infidèles !".

Cette action est intervenue après une campagne de chasse contre ce qui est "contraire à l’Islam", l’alcool et les CD pornos ; des panneaux avaient été placardés dans des lieux publics informant que : "Nous, les Mujahidins de Falluja, prohibons la vente de CD pornos, d’alcool, de drogue. Nous donnons 48 heures pour les bannir". De nombreux habitants de Falluja parlent d’une autre campagne mise en place par ces "Mujahidins" pour éliminer ceux qui ont été en relation avec les américains d’une manière ou d’une autre. Récemment, un corps a été trouvé dans les rues avec une feuille de papier disant : "Ceci est la punition pour un espion et un traître". le corps portait des traces évidentes de torture. De nombreuses personnes ont exprimées non seulement leur dégoût pour la cruauté des punitions, mais aussi parce qu’elles avaient été prononcées sur la base de soupçons et non de preuves évidentes.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)