Accueil du site - Contact

Lettre ouverte à Rouge (Ligue communiste révolutionnaire)

Camarade,
Dans ton article « les forces progressistes en Irak : pour un processus
démocratique » publié dans Rouge n° 2066 (27 mai 04), tu définis le Parti
Communistes des Travailleurs en Irak comme une organisation trotskiste. Ce n’est pas le cas : le PCTI ne se revendique pas de cet héritage, mais du « 
communisme ouvrier ». Que l’on soit d’accord ou pas avec ses orientations
politiques, il critique l’anti-impérialisme comme un nationalisme de gauche
et condamne toute forme de soutien aux bourgeoisies nationales, même dans le
cadre d’une lutte de libération nationale. Ses positions antinationalistes,
antireligieuses, que tu sembles caractériser comme sectaires, lui permettent
de dénoncer tout rapprochement stratégique et/ ou politique avec les milices
islamistes. Tout comme l’armée dirigée par les Etats-Unis, ces milices
commettent des exactions. Au nom d’une idéologie anticommuniste,
patriarcale, inégalitaire, elles menacent, torturent, violent, assassinent,
massacrent les chômeurs-es et les travailleurs-es qui refusent de se
soumettre. Elles terrorisent la population civile en Irak (et ailleurs.).
Loin d’être libératrices, elles ne sont que l’autre face d’une même monnaie
capitaliste.

Contrairement à ce que tu écris, le PCTI est solidement implanté en Irak.
Si, effectivement, certains de ses dirigeant-es ont vécu dans l’émigration
pour échapper au totalitarisme baasiste et à la répression, il a maintenu
une existence publique au Kurdistan depuis sa fondation en 1993, et
constitué des réseaux clandestins dans le reste de l’Irak. Il compte
actuellement 8 000 militant-es. De plus, l’Union des chômeurs-ses,
principale force de la Fédération des conseils ouvriers et syndicats en
Irak, qu’il a impulsé, compte actuellement 150 000 membres. L’été dernier,
il a été à l’origine d’un sit-in de 45 jours devant le bureau de Paul Bremer
pour réclamer 100 dollars d’allocation chômage pour tous et toutes. Dans 30
des 270 camps de réfugié-es qui ceinturent Bagdad, il aide la population à
organiser la vie quotidienne. L’Organisation pour la liberté des femmes en
Irak a joué un rôle essentiel dans la lutte contre l’établissement de la
Charia par le conseil provisoire de gouvernement.

Aujourd’hui, comme tu le soulignes, les forces progressistes sont bien la
classe des travailleuses et des travailleurs, celles et ceux qui luttent
contre la guerre, pour un véritable changement féministe, laïque et social.
C’est bien ce « troisième camp » qui a besoin d’une réelle solidarité
internationale. Il ne faudrait pas, en déniant leurs capacités d’
implantation, en arriver à nous contenter d’un soutien en paroles, et par
notre attentisme à couvrir l’élimination physique de la gauche irakienne
féministe, laïque et sociale par les forces occupantes et les terroristes
islamistes ? La gauche occidentale doit-elle reproduire les mêmes erreurs
que lorsqu’elle a applaudi l’arrivée au pouvoir de Khomeiny et de sa « 
république » islamiste et lorsque, par la suite, elle s’est tue face aux
assassinats et aux tortures des camarades communistes, trotskistes,
socialistes et anarchistes en Iran ?

Soyons cohérent-es avec nos aspirations. Pour qu’un autre monde soit
possible, construisons-le ensemble !

Si tu veux en discuter plus longuement, nous sommes prêtes et prêts à en
discuter avec toi.

Bien à toi,

l’association Solidarité Irak

www.solidariteirak.org / solidarite_irak@yahoo.fr

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)