Accueil du site - Contact

Crimes islamistes contre les femmes de Mossoul (Irak)

Dans le secteur de la santé publique à Mossoul, les islamistes ont commis plusieurs crimes misogynes, montrant une fois de plus leur inextinguible soif de sang et leur haine des femmes. Ces sauvages ne peuvent tolérer que des femmes travaillent à l’extérieur. Ils les veulent couvertes du hejab et de vêtements épais, jetées à la cuisine, servant comme des esclaves. Ils les veulent humiliées, sans opinion sans caractère, sans vie humaine.

Les groupes islamistes exploitent le chaos, le manque de sécurité et l’absence de loi depuis que l’occupation américaine a répandu l’horreur terroriste à travers l’Irak. Aujourd’hui, ils vont de plus en plus loin dans leurs actes criminels contre les femmes et contre leurs droits les plus élémentaires. Récemment, ces dix femmes ont été assassinés par les islamistes :

 Lina al-Aswad, médecin, qui pratiquait depuis dix ans. Tuée par balle à al-Qayara, Mossoul.

 Hefo Abdul Safar, pharmacienne à l‘hôpital d’al-Khansaa. Tuée par balle devant sa maison, dans le quartier d’al-Noor. Sa famille est également menacée de mort par les terroristes.

 Sanabul Nwel Tabakh, vétérinaire, tuée dans le quartier de Wahda, alors qu’elle allait travailler.

 Layla Abdulla al-Hadj Said, professeur de droit, doyen de la faculté de Droit de l’université de Mossoul. Tuée par balle, ainsi que son mari. Elle a été ensuite décapitée, afin de terroriser la population du quartier.

 Iman Adbul Monem Younis, maître de conférence à la faculté des langues et directrice du département de traduction de l’université de Mossoul, tuée par balle.

 Tagrid Abdul Masih, et sa sœur Hala Abdul Masih, fonctionnaires à Bartil.

 Tara Majeed Butros, fonctionnaire à Bartila.

Les assassinats de femmes travailant colme interprètes, ou employées par des compagnies étrangères, sont monnaie courante. Nombre d’entre elles sont été tuées ces derniers mois à Bagdad et dans d’autres villes d’Irak. Le simple faitr d’être une femme est devenu un risque mortel...

Organisation pour la liberté des femmes en Irak, 14 septembre 2004

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)