Accueil du site - Contact

Crimes islamistes contre les femmes durant le ramadan

Communiqué de l’organisation pour la liberté des femmes en Irak

Les actes terroristes commis contre les femmes en Irak par les groupes islamistes ont considérablement augmenté ces derniers mois. Sous prétexte de respecter le Ramadan, ils ont atteint un niveau sans précédent. Ainsi, un groupe fasciste islamique appelé le « Conseil des Moudjahiddines » a averti qu’il exécuterait toutes les femmes qui se promèneraient dans les rues dévoilées, même si elles sont escortées par un homme !

Dans le Nord, à Mossoul, les femmes chrétiennes sont les cibles de massacres, de kidnappings et de viols. Deux femmes ont ainsi été enlevées, puis violées par plusieurs hommes, avant d’être vendues comme esclaves sexuelles. Ce n’est qu’après 4 jours de viols sans interruption que ces deux femmes sont parvenues à s’enfuir !

Lors du congrès des Moudjahiddine qui s’est tenu à Falluja le 20 octobre 2004, les criminels Abdulla Al-Janabi et le Conseil islamique de Falluja ont publié une fatwa décrétant que les Moudjahiddines doivent violer les filles dès l’âge 10 ans, avant qu’elles ne le soient par les Américains !

De nombreuses étudiantes ont été brutalement tabassées parce qu’elles étaient en jeans, ou parce qu’elles ne portaient pas le hijab. Quant aux femmes qui se rendent chez le coiffeur, elles sont fréquemment attaquées par les islamistes, qui les tondent en public pour leur faire honte.

Des milliers de tracts sont régulièrement distribués exhortant les femmes à sortir voilées, à ne pas serrer la main, à ne pas fréquenter les hommes. Plus de 1000 étudiantes ont arrêté leurs études pour se protéger des terroristes islamistes.

Au nom de la « résistance », ceux-ci kidnappent des femmes, irakiennes ou étrangères, qu’ils ne libèrent qu’après payement d’une rançon de plusieurs milliers de dollars ! Margaret Hassan, une britannique connue en Irak pour son aide et son dévouement depuis plus de trois décennies, est l’otage d’un groupe de terroristes islamiques, qui réclame des millions de dollars.

Aujourd’hui, profitant de l’absence d’un état de droit, les terroristes islamistes cherchent à islamiser la société irakienne et, par la terreur, imposer leurs lois moyenâgeuses. Tous les jours, ce ne sont que massacres de chrétien-nes, de professeur-es et d’universitaires, de personnalités de la société civile, de jeunes, d’enfants...

Serait-ce cela, la libération apportée par les USA auprès des populations irakiennes ? Le seul vainqueur est aujourd’hui le terrorisme islamique, qui est libre de s’attaquer aux femmes.

Les femmes en Irak, et parmi elles l’Organisation de la liberté des femmes en Irak, dénoncent vigoureusement ceux qui essaient de se faire passer pour la « résistance » à l’occupation US. L’Islam politique a clairement indiqué que, même si les forces des USA étaient expulsées ou se retiraient d’Irak, il poursuivrait la Jihad contre empêcher la mise en place d’un gouvernement laïque ! Ils veulent établir un Khalifat (gouvernement islamique), qui renverrait les femmes quatorze siècles en arrière !

Nous devons faire face aux groupes terroristes islamiques en Irak. Il n’y a pas d’autre alternative.
L’Organisation pour la liberté des femmes en Irak lance une campagne internationale contre le terrorisme islamique. Nous appelons toutes les femmes et les hommes, ici et là-bas, à participer à notre campagne contre la barbarie misogyne des islamistes. Aussi longtemps que l’occupation durera, le terrorisme islamique se développera.

Soutenez le mouvement laïque des femmes. Participez à notre campagne contre le terrorisme islamique en Irak !

Organisation pour la liberté des femmes en Irak

25 octobre 2004

Photo Reuters/Ali Jasim. 2 novembre 04 : une étudiante irakienne passe juste après l’attaque par voiture piégée contre le ministère de l’Education dans le centre de Bagdad. Cet attentat a tué 5 personnes dont deux femmes.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)