Accueil du site - Contact

Le droit de critiquer les religions

Depuis 1997, l’association Ailleurs ou ici, mais ensemble (AIME) défend face
à la montée de l’extrémisme islamiste le droit à l’athéisme et à la laïcité.
Récemment AIME a organisé un colloque intitulé "Islam contre Islam". Notre
amie Houzan Mahmoud, représentante de l’Organisation pour la liberté des
femmes en Irak, a participé à cette rencontre. Le veille, le site internet
de cette association a été victime d’un piratage informatique, qui l’a
détruit intégralement.

Quelques jours après, Jocelyn Bézencourt, le pionner de l’athéisme militant
sur internet, également présent au colloque, a fait l’objet d’une attaque
odieuse dans la presse, relayée par Le Monde, l’accusant d’antisémitisme et
de liens avec l’extrême droite - par un montage de citations très éloigné
des règles de probité nécessaires au métier de journaliste. Pour toutes
celles et ceux qui connaissent depuis longtemps le travail de Jocelyn
Bézencourt, dont la critique n’épargne aucune religion, c’est tout
simplement absurde.

Il est clair qu’il s’agit d’une attaque déterminée contre le droit de
critiquer les religions et le droit d’être athée. Si on présage que le coup
de piraterie contre le site internet de AIME soit le fait d’une quelconque
coterie qui ne supporte pas que des personnes originaires de pays réputés
"musulmans" revendiquent leur athéisme, il est tout simplement incroyable
qu’un quotidien de premier plan relaye ce brigandage par une attaque en
règle.

Nous avons le droit de considérer que tel ou tel aspect d’une religion est
contraire aux droits imprescriptibles de la personne humaine, qu’il est
contraire aux droits des femmes. Nous avons le droit de considérer que telle
ou telle croyance est une niaiserie sans fondement, et de le faire savoir.
Nous avons tout autant le droit de dénoncer l’influence réactionnaire des
idées religieuses et des clergés en tout genre.

L’honneur de la libre-pensée, de l’athéisme, du matérialisme, c’est
précisément d’avoir, depuis des siècles, et souvent face aux persécutions,
défendu ces droits, d’obliger les religions et les sectes à renoncer, l’une
après l’autre, aux superstitions les plus stupides et aux pratiques les plus
inhumaines. Dans les combats ouvriers, dans la lutte des femmes, cet
athéisme militant a permis d’exposer les liens qui unissent toujours le
clergé réactionnaire aux intérêts des classes dominantes, du capitalisme et
du patriarcat.

Certains ont essayé de folkloriser ce combat, comme s’il n’était que le
souvenir amusant d’une époque révolue. A sein de la gauche, on regardait
avec commisération celles et ceux qui l’évoquaient encore. Plus récemment,
lorsqu’il est devenu évident que l’offensive religieuse était entrée en
action, que les fondamentalismes chrétiens, musulmans, hindouistes et tant
d’autres étaient des forces puissantes et intégralement réactionnaires, c
discours s’est assorti d’une nouvelle antienne : s’il est à la rigueur
licite de dénoncer le discours truffé de références religieuses de
"l’impérialiste" Bush, toute critique contre l’islamisme est taxée
"d’islamophobie", et avec la même bonne conscience, toute mention négative
sur le judaïsme, "d’antisémitisme".

Nous critiquerons, encore et toujours, les religions et les sectes, quelles
qu’elles soient. Nous ne craindrons pas d’affirmer que l’athéisme est
libérateur, que le matérialisme est une philosophie pleine de charme et une
façon toujours neuve de voir le monde avec lucidité. Le combat pour
l’émancipation de l’humanité, pour la liberté et l’égalité des hommes et des
femmes, passe par là.

Nicolas (Solidarité Irak)

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- The Network of Anti-Trafficking in women had held the ninth conference in Dhi Qar in Commerce Hall in Nasria province.(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s staff distributing the first deliveries from the food bags on women and children in the Eastern side of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s reception center in the front lines of Rubida village(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI staff distribute flour bags(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI refused the Women of Courage Award from the Department of Foreign Affairs of the US(OWFI - 9 août 2017)
- March 8th : A day in opposition against the genocide on the people of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)