Accueil du site - Contact

Intervention de Tewfik Allal au meeting du 26 novembre

Chers amis, chers camarades

Quand les militants de Solidarité Irak nous ont contactés pour signer la
pétition de soutien aux luttes sociales et féministes irakiennes, nous
l’avons signée immédiatement, sans réserve.
Comme chacun parmi vous, nous connaissions les violences que subit
quotidiennement le peuple irakien : venant après l’hécatombe de la guerre
Irak-Iran dont nous n’avons pas encore mesuré l’ampleur, dont les
répercussions morales et psychiques sont à comparer à celles qui suivirent
la guerre de 14-18 , venant après le martyre de la première guerre du Golfe
et la mort lente imposée par l’embargo qui s’en est suivi, voici maintenant
l’horreur d’une occupation américaine aveugle, à laquelle se surajoute la
terreur exercée par des hordes claniques, par des gangs de l’ex-régime de
Saddam Hussein, par les factions islamistes de toutes sortes.
Mais nous savons qu’il existe aujourd’hui, en Irak, des organisations de
gauche, un mouvement qui exprime une alternative politique laïque, sociale
et féministe, et qui rejette à la fois l’occupation militaire et la réaction
ethniciste ou religieuse. Des chômeurs et des chômeuses qui luttent pour
leurs droits ; des femmes qui appellent à manifester tête nue contre la
charia ; des grévistes qui n’hésitent pas à mettre dehors la direction
corrompue de leur usine ; des réfugiés qui se battent pour un logement
digne, pour le simple droit de vivre ; des ouvriers qui empêchent les
milices de Moqtada Sadr de s’emparer de leur usine. Voilà l’autre visage de
l’Irak, au-delà des violences subies, qui s’alimentent l’une l’autre. Un
autre visage de l’Irak, que nous avons l’obligation de faire connaître.
En lisant cette pétition de soutien, nous échappions enfin à la fausse
alternative dans laquelle nous sommes constamment englués, à savoir : "contre les Américains et avec les islamistes", ou "contre les islamistes
et avec les Américains". Nous échappions à ce manichéisme qui empêche de
penser les situations réelles, et de trouver les stratégies justes pour y
répondre, comme cela a été le cas malheureusement en Iran. Nous retrouvions
le mouvement même de notre Manifeste des libertés sur un autre terrain,
bien sûr , un mouvement qui consistait à condamner en même temps les
mouvements islamistes misogynes, homophobes, antisémites, et les
discriminations frappant les populations d’origine musulmane en France, des
discriminations qui leur servent de terreau.
Il est urgent, au-delà des slogans anti-guerre, de développer une solidarité
concrète avec le mouvement progressiste, laïque, social et féministe en
Irak. Car les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis. Rejeter
l’occupation, sous couvert d’"anti-impérialisme", n’implique pas le
soutien aux forces réactionnaires et religieuses, c’est-à-dire aux pires
ennemis de la liberté et de l’égalité. Car, comme l’a dit la militante
féministe Yanar Mohammed : "Après avoir été débarrassé de Saddam, l’Irak
doit être débarrassé de ses idées !"
De même, ce n’est pas parce que nous condamnons les islamistes, ces ennemis
de la liberté et de l’égalité, que nous sommes convaincus qu’après tout,
grâce aux Etats-Unis, Saddam Hussein a disparu, et que nous jetons un voile
cynique sur les mensonges et les intérêts des occupants. Pendant de longues
années, tant les Etats-Unis que les pays européens ont eu de lourdes
responsabilités concernant la situation de l’Irak. Maintenant, les
Etats-Unis jouent un rôle clé dans le "scénario noir" qui s’y déroule,
dans l’émergence de gangs et de groupes liés à l’islam politique et à leurs
alliés. Ces forces sont les acteurs mêmes de ce "scénario noir" ; elles
font partie des calamités imposées au peuple irakien.
En effet, nous refusons l’idée simpliste de "Résistance à l’impérialisme
américain", parce que nous ne considérons pas tous ceux qui s’opposent à
l’occupation américaine comme un bloc homogène : parmi eux, il y a des
forces totalitaires, et il y a des forces porteuses de liberté et de
démocratie. Et le fait que, dans le mouvement que vous représentez, il y ait
des femmes et des hommes qui luttent notamment contre l’oppression des
femmes et pour la laïcité, nous paraît décisif et plein de promesses.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)