Accueil du site - Contact

Les élections irakiennes, illusoires, doivent être boycottées et défaites

Population d’Irak !

Afin d’aller de l’avant dans leurs plans communs, d’imposer un état et un gouvernement religieux et ethnocentrique au peuple d’Irak et de continuer encore le cours actuel des événements - qui a poussé la société irakienne dans le développement du scénario noir et l’a transformé en terrain propice pour la course terroriste qui oppose l’Amérique et l’Islam politique - les U.S.A. et les forces islamiques et ethnocentriques pro-U.S.A. tentent d’organiser une tromperie sous le nom d’"élections".

Généralement, les élections libres peuvent être un cadre dans la lutte des masses pour leurs revendications et objectifs. Cependant, l’opération qui va être organisée en Irak est une tromperie, qui ne respecte pas les normes de bases afférentes aux élections. Car il se sent responsable et veut donner une occasion à la population et aux forces politiques d’intervenir et de s’occuper de leurs affaires propres au milieu de ce scénario noir, le Parti communiste-ouvrier d’Irak, en dépit de sa clarté sur l’essence véritable de ce projet, a posé ses conditions pour des élections libres et conscientes propres à décider du régime futur. Mais les forces qui sont à l’initiative de ces élections, en raison de leurs buts politiques, étaient peu disposées à écouter nos propositions, et à répondre aux exigences requises pour une intervention libre et consciente des populations.

Puisque la liberté politique illimitée et inconditionnelle d’informer la population de leur politique et de leur alternative, n’est pas garantie pour toutes les forces politiques ; puisque tous les partis qui participent aux élections qu’on nous propose n’ont pas des opportunités et des équipements égaux, notamment au niveau de l’accès au médias ; et puisqu’il n’y a pas assez de temps pour toutes les parties pour défendre leur politique et leurs projets dans un climat libre et stable ; les gens n’ont pas l’opportunité de voter en connaissance de cause et en étant vraiment informé. En revanche, les forces islamiques et ethnocentriques réactionnaires, alliées avec l’Amérique, poussent la population à accepter cette mascarade, et veulent obtenir son consentement pour un projet politique dont on a déjà décidé qu’il lui serait imposé.

Puisqu’il n’est aucunement garanti que les masses pourront exprimer leurs votes librement pour leurs propres alternatives sans subir les menaces des milices religieuses et ethnocentriques, et puisque les mesures nécessaires pour des élections libres protégées du trucage ne peuvent être assurées en l’absence de la supervision d’une force neutre dans le conflit actuel en Irak, ce processus ne peut être protégé contre les violations de différents groupes. Par conséquent, quel que soit le résultat des élections, il ne représentera aucunement la population. Dans ces conditions dangereuses de manque total de sécurité, rien d’autre qu’une farce ne peut être organisée sous le nom d’élection.

Pour finir, la résolution de la question du Kurdistan irakien, liée à son histoire particulière et qui exige une issue politique, reste suspendue ; et puisque le peuple du Kurdistan n’a pas l’occasion de décider, lors d’un référendum, de la continuation de sa présence dans l’Irak ou de sa séparation dans un état indépendant, ces élections revenant à entériner et à assumer l’annexion forcée du Kurdistan, celle-ci sera légitimée par la participation du peuple du Kurdistan.

Les forces, qui sont derrière ce simulacre, ne prévoient en aucune manière la tenue d’élections libres et ne sont pas prêtes à accepter les résultats de telles élections. Tous leurs plans et objectifs se résument à ajouter une parcelle de légitimité à leurs projets réactionnaires en faisant croire que les irakiens les soutiennent. Personne ne peut soutenir que les conditions et le cadre nécessaires pour tenir des élections sont réunies actuellement. En plus de tous ces facteurs, l’absence d’un niveau minimum de sécurité pouvant assurer la participation même des masses aux élections indique que ces dernières ne sont qu’un canular.

Tout cela prouve que la question du régime et du gouvernement dans la société irakienne, dans les circonstances présentes, ne sera pas résolue par des élections. La résolution de ce problème exige la montée en avant des larges masses du peuple autour d’une alternative communiste révolutionnaire, pour débarrasser la société des forces du scénario noir, et remettre le pouvoir législatif et l’administration dans les mains des masses elles-mêmes.

Masses éprises de liberté !

Nous vous appelons à ne pas participer à ce jeu et à ne pas laisser ces forces utiliser votre consentement pour imposer leurs projets réactionnaires à la société. Tous les efforts des pôles qui participent à ces projets, que ce soit par de prétendues élections ou en usant de la violence, visent à imposer un état réactionnaire et fantoche, religieux, ethnocentrique et clanique, qui est en contradiction fondamentale avec les demandes, les aspirations du peuple épris d’égalité et à la recherche de la liberté en Irak. Ces élections doivent être boycottées, et bien plus, elles doivent être contrecarrés, car elles sont un plan pour empêcher l’accession du peuple à la souveraineté. Ne participez pas à ces élections, boycottez-les et ne vous associez pas aux projets politiques de l’un ou de l’autre pôle de l’actuel conflit terroriste. Mobilisez votre force, avec le Parti communiste-ouvrier, pour contrecarrer ce canular et ce simulacre et pour arracher le pouvoir des mains des forces du scénario noir, pour reconstruire le pouvoir des masses. Organisez et unissez vos rangs autour de notre parti, pour établir un gouvernement laïc et non-ethnocentrique, basé sur la volonté des populations, et qui pourra satisfaire les revendications les plus pressantes de la société : la sécurité, le pain, la liberté et la reconstruction de la société civile.

15ème Plenum du Comité central du Parti Communiste-ouvrier en Irak

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)