Accueil du site - Contact

Londres : Accrochage avec des manifestants au service funèbre du tremblement de terre

http://breakingnews.iol.ie/news/story.asp?j=74177360&p=74y7794x

03/01/04 Des opposants au gouvernement iranien se sont accrochés avec des personnes en deuil au service pour les victime du tremblement de terre de Bam. Les troubles ont éclaté la nuit dernière après que le Parti communiste-ouvrier d’Iran aient organisé un rassemblement en dehors de la cérémonie au Centre islamique d’Angleterre au nord de Londres. Les manifestants ont déclaré avoir été attaqués par un groupe portant des balais et des morceaux de bois.

Mais l’ambassade Iranienne à Londres, qui a aidé à l’organisation du service funèbre, à déclaré que les personnes en deuil ont été attaqués verbalement et physiquement par un groupe d’environ 25 manifestants. L’attaché de presse Mohammed Eskandari a déclaré : « C’est très triste. Les gens sont venus pour témoigner leur respect, et cette manifestation non autorisée est venue et à essayer de le troubler ».

L’organisateur de la manifestation, Saeed Arman, 43 ans, a déclaré que le gouvernement était responsable de la mortalité de 50 000 personnes ces dernières semaines, en négligeant de se préparer au désastre, en dépit des avertissements qu’un tremblement de terre allait arriver. « Nous sommes venus expliquer aux gens qu’il valait mieux faire des dons à d’autres organisations, pas de donner de l’argent au régime islamique qui dirige ce pays. La réponse des autorités iraniennes a été de nous attaquer ». Scotland Yard a précisé qu’il n’y avait eu aucune arrestation dans la bagarre.

Entre-temps, une équipe de pompiers britanniques a expliqué sa quête désespérée pour des survivants dans le carnage du tremblement de terre en Iran. Les six pompiers de l’Essex ont été dans l’ancienne ville de Bam, après qu’elle ait été dévastée par la secousse au lendemain de Noël. Le coordinateur d’équipe Rudy Jackson, basé à Southend, a expliqué qu’il était très clair quand au fait qu’il y avait très peu de chances de trouver des gens encore vivants. « Les constructions étaient faite de paille et d’argile, et se sont tout simplement disloquées. Nous savions que ça allait être difficile. La plupart d’entre eux n’avaient pas de fondations, qui est d’habitude la chance pour les gens de survivre. Nous avons simplement transporté corps après corps », a-t-il ajouté. M. Jackson raconte que les autorités Iraniennes ont demandé à l’équipe de quitter les lieux deux jours plus tard. « Nous étions les invités du gouvernement Iranien et ces décisions ont été prises sans nous consulter ». Il n’est pas étonnant que très peu de victimes aient « été retrouvées après que l’équipe soit partie, selon M. Jackson. Effectivement, il est clair que l’opération a été transformé d’une action de recherche des rescapés à un simple enlèvement des corps. « Ce n’est ps pour ça qu’on a été entraîné’, a-t-il ajouté.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- The Network of Anti-Trafficking in women had held the ninth conference in Dhi Qar in Commerce Hall in Nasria province.(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s staff distributing the first deliveries from the food bags on women and children in the Eastern side of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s reception center in the front lines of Rubida village(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI staff distribute flour bags(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI refused the Women of Courage Award from the Department of Foreign Affairs of the US(OWFI - 9 août 2017)
- March 8th : A day in opposition against the genocide on the people of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)