Accueil du site - Contact

La Grande-Bretagne veut expulser les réfugiés Irakiens

En août, les agents de la police et de l’immigration ont commencé à enfermer des centaines de demandeurs d’asile irakiens avec l’intention évidente de les déporter en Irak malgré le fait que le pays est toujours aux prises de la violence, la terreur et le non-respect des droits de l’Homme.

Lettre de la Fédération Internationale des Réfugiés Irakiens aux syndicats d’Europe

Les protestations de toutes parts et le discours favorable de M. Justice Collins ont fait croire que le Ministère de l’Intérieur n’avait pas les moyens de faire les expulsions forcées prévues pour le 28 août, et qu’ils n’en n’avaient toujours pas les moyens. Mais ils maintiennent qu’ils commenceront les expulsions dès qu’ils en auront les moyens, donc au moins 7000 demandeurs d’asile irakiens, dont plusieurs qui sont installés au Royaume-Uni depuis plus de cinq ans, incertains quant à leur futur et qui partent maintenant dans un climat de peur.

Le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies considère que c’est dangereux de commencer les déportations pour l’Irak à l’heure qu’il est. Mais le gouvernement britannique refuse de constater l’importance de la violence en Irak, la précarité des conditions de vie et le pouvoir croissant des leaders réactionnaires qui ne reconnaissent même pas les droits civils fondamentaux.

La Fédération Internationale des Réfugies Irakiens (FIRI) est persuadée que les demandeurs d’asile irakiens sont en train de payer le prix de l’échec de l’occupation americo-britannique en Irak. Ce n’est pas uniquement pour les demandeurs d’asile irakiens qu’il est dangereux de repartir ; la FIRI est également persuadée que déporter des centaines de jeunes hommes contre leur volonté serait une aubaine pour les groupes terroristes qui agissent là-bas.

La FIRI demande :

- l’arrêt des plans de déportation des demandeurs d’asile irakiens

- qu’on leur accorde le droit de rester en Angleterre en tant que victimes de guerre

- la libération immédiate des détenus irakiens, demandeurs d’asile

- qu’ils soient autorisés à avoir les mêmes droits au travail et aux aides que les autres résidents britanniques.

Vous avez du voir que les ministres ont du revenir sur leur décision de déporter les demandeurs d’asile zimbabwéen après les protestations et les grèves de la faim des détenus zimbabwéens et qu’une décision du tribunal a défie le Ministère de l’Interieur de le faire, tandis que les demandeurs d’asile zimbabwéens continuent de faire campagne pour avoir le droit de rester en Angleterre.

La FIRI a fait campagne ces deux derniers mois et qui va continuer à le faire. Nous avons prévu une série de meetings publics dans des villes comme Huddersfield, Manchester, Hull, Leeds, Stoke et Birmingham. De nombreux demandeurs d’asile irakiens n’ont plus de ressources, sont isolés, sans représentations légales, les meetings publics sont le seul moyen de les atteindre.

Par le passé, vous avez soutenu le Fédération Internationale des Réfugiés Irakiens, qui a plus de 1000 membres parmi les demandeurs d’asile irakiens au Royaume-Uni ; dans ses campagnes contre les déportations pour l’Irak. Nous sommes persuadés que la question d’un traitement plus juste de ces irakiens, qui très souvent ont noué des liens avec des personnes des communautés locales et ont essayé de participer à la vie de ces communautés malgré leurs propres difficultés, devrait vraiment concerner les syndicalistes en Angleterre.

Nous faisons appel à vous une fois encore pour nous aider :

- à envoyer des messages de soutien de la part de votre syndicat

- à envoyer des dons pour nous aider à financer les meetings publics (chèque à l’ordre de la FIRI)

Je vous prie de nous faire savoir si votre syndicat est disposé à nous aider en ce sens.

Je vous prie de croire à mes sentiments les meilleurs,

Dashty Jamal

Traduction de Lucy Louzet

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)