Accueil du site - Contact

Grève des étudiants de l’université et des écoles de Bassora contre la barbarie islamiste

Depuis le 15 mars 2005, les étudiants de l’Université de Bassora, des centaines d’étudiants des écoles secondaires et de nombreux défenseurs des libertés ont manifesté à Bassora contre les atrocités des groupes islamiques. Une bande armée de la mafia de Al-Sadr, associée à un gang de la république islamique d’Iran ont attaqué les étudiants du corps enseignant de technologie, ce 15 mars, à Bassora. Suite à une attaque brutale contre les étudiants et la destruction de leur matériel et à une attaque violente contre les étudiantes et la mise en lambeaux de leurs vêtements et de leurs instruments de musique qui étaient à portée de main, ils ont plus particulièrement déchirer les habits d’une étudiante chrétienne. Un étudiant, ayant aidé et défendu cette étudiante, a été brutalement frappé à mort par ces bandes de terroristes. Le lendemain, des milliers d’étudiants de l’université de Bassora ont débuté une grève à l’intérieur de l’université, qui est jusqu’ici entourée par les gardes nationaux, la milice armée d’Al-sadr et des forces de police. Ces manifestations étudiantes révèlent non seulement l’indignation des étudiants contre le massacre de cet étudiant, mais elles expriment également la colère de milliers de personnes contre l’ensemble des comportements et des politiques de ces gangs, et plus particulièrement des groupes d’Al-sadr qui ont imposé leurs représentants à l’intérieur des universités et ouvert des bureaux en leur sein. Cette grève et ces manifestations révèlent un large rejet et la colère de la majorité des gens contre les règles et les modèles politiques de ces groupes. Elles indiquent clairement que les souhaits et espérances des défenseurs des droits et libertés en Irak sont pour la liberté et les droits civiques. Un climat de laïcité et de liberté s’est exprimé suite à cet incident, où des étudiants sans armes ont combattu avec courage contre les bandes armées d’Al-sadr. Cela montre que les aspirations au civisme et à la liberté sont profondément enracinées parmi les masses irakiennes en dépit de la présence d’un scénario noir et des perspectives et solutions de rechange sectaires, tribales et religieuses que les groupes islamiques essaient d’imposer à la société irakienne avec leurs politiques droitières et leurs revendications en faveur d’une société islamique. Les bandes islamiques soutenues par la République Islamique d’Iran ont commis des centaines de crimes contre la population irakienne. Voilà le principal résultat de l’occupation de l’Irak par les forces américaines et britanniques. Ces forces de l’Islam politique sont contre la déclaration universelle des droits de l’homme ; elles violent le droit de grève et de réunion, comme ce fut le cas l’année dernière, lorsqu’elles ont tiré sur les paisibles manifestations de chômeurs à Samawa et à Kut.
Les représentants de la FWCUI à l’étranger condamnent vigoureusement cette action criminelle des bandes d’Al-sadr contre les étudiants et exigent que tous les criminels ayant pris part à cette atrocité soient jugés et que des réponses claires soient apportées à toutes les revendications étudiantes.
Nous exigeons le droit des étudiants à s’organiser dans leurs propres syndicats indépendants.
Nous appelons tous les défenseurs de l’égalité de la liberté en l’Irak à se rassembler autour de ce mouvement progressiste pour la liberté et à élargir la dimension de ce mouvement contre le terroriste et les forces de droite en Irak.
Nous condamnons la position passive des autorités irakiennes et tenons les forces d’occupation pour responsable de la détérioration de la sécurité et du chaos qui a permis aux milices armées de mettre en application leurs politiques réactionnaires de maintient de l’ordre contre les irakiens, de limiter leur liberté et de violer leurs droits fondamentaux.
Nous appelons tous les militants et syndicalistes dans le monde entier à soutenir les revendications des étudiants de Bassora qui sont actuellement en grève et à condamner cette action brutale des bandes réactionnaires d’Al-sadr .
Nous sommes solidaires des étudiants de Bassora et de leurs revendications en faveur de la laïcité, de la liberté et de l’égalité.

Aso Jabbar et Houzan Mahmoud
Représentation à l’étranger de la FWCUI
19. Mars 2005

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)