Accueil du site - Contact

Manifeste du congrès des libertés en Irak (IFC)

La situation actuelle en Irak et les forces en présence

La guerre menée par les USA a désintégré la société civile émergente en Irak. Les forces religieuses et ethnocentristes les plus réactionnaires ont été relâchées contre la population irakienne. La vie quotidienne, sociale, économique, culturelle s’est effondrée.

L’Irak a besoin de reconstruire une société civile, de garantir la sécurité, les moyens de vivre et les libertés fondamentales du peuple, son droit à s’informer et à choisir librement son système politique.

La situation actuelle est le produit conjoint de la politique américaine, de l’Islam politique et des nationalismes Kurdes et Arabes. Les effets de l’occupation militaire sont aggravés par l’humiliation et la soumission qu’elle engendre, couplée avec la destruction de la majeure partie des infrastructures du pays par les sanctions économiques et la guerre. De façon réaliste, il n’est pas possible d’améliorer la situation sans mettre fin à l’occupation.

L’impact politique et social de l’occupation, les violences militaires qui lui sont associées, ont permis aux plus sombres forces politiques et sociales de ressurgir en Irak. L’occupation est la meilleure source de recrutement pour les courants liés à l’Islam politique, pour qui l’Irak est devenu un véritable aimant.

Afin d’essayer de contenir la situation, le gouvernement américain s’est appuyé sur les forces tribales et religieuses. C’est comme ça qu’il a progressivement transformé l’Irak en une société victime de l’Islamisme - qu’il provienne de la République islamique d’Iran, de l’Islam version « Ben Laden », des Sunnites ou des Chiites - qui est l’une des principales sources de régression.

Ces forces, qui se présentent comme les « sauveurs » de la dignité du peuple irakien, qui prétendent apporter la « sécurité , les « services publics », qui se voient comme les architectes de la reconstruction de la « paix », ont contraint la population irakienne à une soumission plus grande encore.

Sous la pression des courants islamiques en Irak, les valeurs humaines ont atteint leur niveau le plus bas. Pour défendre leurs intérêts propres et conserver leur part du pouvoir, les nationalistes Kurdes capitalisent sur le chaos et la dégradation de la vie quotidienne dans le reste de l’Irak. Non content d’avoir maintenu le Kurdistan dans un désert politique et social, le nationalisme kurde attise aujourd’hui les nationalismes arabes et turcomans. Jamais les haines nationales et ethniques n’avaient été aussi fortes en Irak.

Contre les américains et contre l’Islam politique, une troisième force est en train d’émerger, qui essaye de sortir le pays de l’abîme actuel. La classe ouvrière, au bord de l’épuisement physique, la jeunesse qui aspire à un monde meilleur, les femmes qui subissent les exactions de l’Islam politique et de l’archaïsme tribal, toutes celles et ceux qui sont choquées par l’humiliation et la violence des islamistes, des forces tribales et des américains, qui cherchent un moyen de sortir de cette situation : voilà cette troisième force.

Comment sortir de la situation actuelle ?

Pour sortir de la situation actuelle, il faut en finir avec tous ceux qui font le désespoir de la population irakienne. Aucune des forces impliquées dans la situation actuelle ne peut y mettre fin, car chaque camp trouve la justification de son existence dans celle des autres. Les nationalistes arabes et kurdes trouvent leurs forces et leurs moyens dans les dimensions sociales de l’occupation et le ressentiment qu’elle provoque au sein de la population irakienne. La brutalité réactionnaire des forces islamistes, tribales et fascistes est exploitée par les américains pour justifier l’occupation.

Les solutions habituellement proposées à la population irakienne n’ont donc aucune chance de changer les choses. Ces solutions peuvent grossièrement être classées en trois : choisir le camp de l’Islam politique, celui des USA ou faire appel à une « force multinationale ».

1. Choisir le camp de l’islam politique

Faire bloc avec les islamistes en fermant les yeux sur leur nature criminelle et réactionnaire contre les USA est une politique désastreuse. Au lieu d’amener quelque amélioration à la situation actuelle, cela renforce les positions des courants islamistes. Passer outre leur nature ultra-réactionnaire, c’est se abandonner tout espoir d’un futur meilleur pour la population irakienne, et cela décourage celles et ceux qui, dans le monde entier, s’opposent activement à la situation actuelle. En pratique, c’est donner carte blanche aux USA.

2. Choisir le camp des USA

C’est l’autre face de la même médaille. Cela revient, par hostilité envers l’arriération islamique, à justifier l’occupation américaine. Pas plus que la première option, cette politique n’offre de véritable solution pour sortir du marasme actuel. Elle ne propose rien d’autre qu’une attente patiente, en attendant une éventuelle victoire des américains sur les islamistes. Cette attentisme, qui ne tient pas compte des implications sociales de l‘occupation, de l’indignation et de l’humiliation qu’elles engendrent, bloque toute intervention active pour sortir l’Irak de la situation actuelle.

3. Appeler à l’intervention d’une « force multinationale »

Appeler au remplacement des forces US par une force multinationale sous l’auspice des Nations Unies est la troisième proposition courante. C’est une solution utopique, irréaliste et impraticable. Ses défenseurs ne réalisent pas que pour restaurer la société civile en Irak, les forces de l’Islam politique et les fascistes doivent être balayés. Aujourd’hui plus qu’hier encore, cette tâche est militaire autant que politique. Les gouvernements européens - et les Nations Unies elles-mêmes - tentent une regrettable politique d’apaisement à l’égard de l’Islam politique. Dans ces conditions, appeler à une force multinationale serait une politique irréaliste et attentiste.


Les forces qui peuvent mettre fin à la situation actuelle

La seule force qui puisse réellement changer la situation ne peut être qu’une organisation qui jouisse d’un soutien populaire massif. Le Congrès des libertés en Irak (FCI) souhaite devenir une telle organisation, un mouvement de masse indépendant, démocratique, laïque et non-ethnique qui garantisse le droit de la population irakienne à choisir librement son système politique. Une organisation qui unisse et organisation la population pour prendre en main son destin et assurer elle-même sa défense pour se sortir des griffes des deux pôles du terrorisme global. Une organisation qui suscite une mobilisation internationale de solidarité. L’avenir de l’Irak et de toute la région, face aux menaces des deux camps, dépend du développement de ce mouvement populaire.

Les objectifs du Congrès des libertés en Irak (IFC)

Pour en finir avec cette situation sinistre, la population irakienne doit :

a) Mettre fin à l’occupation. Les forces US doivent quitter l’Irak immédiatement.

b) Mettre fin à l’ingérence des courants islamistes dans sa vie quotidienne.

c) Garantir son droit à s’informer et à choisir librement son futur système politique.

d) Restaurer la société civile en Irak.

Le Congrès des libertés en Irak (FCI) souhaite contrebalancer l’influence des différents responsables de la destruction politique, économique, morale et culturelle de la population irakienne. Pour y mettre fin, le peuple doit prendre le pouvoir politique à tous les niveaux, s’organiser pour mettre en application le Manifeste du FCI et garantir sa propre sécurité.

L’objectif immédiat du FCI est de prendre le pouvoir et d’établir un gouvernement provisoire laïque et non-ethnique, qui applique les articles de loi suivants :

1) Expulsion des forces US et de leurs alliés. Dissolution de toutes les institutions politiques économiques, militaires et paramilitaires mises en place par les Américains pour contrôler l’Irak. Toutes les lois mises en place dans ce cadre doivent être annulées.

2) Dissolution de tous les groupes armés et forces paramilitaires liés aux islamistes et de la pègre. Confiscation de leurs armes, biens et ressources.

3) Ouverture publique de toutes les archives et des documents du gouvernement baasiste, ainsi que de l’administration actuelle.

4) Confiscation de toutes les propriétés et terres appartenant aux fondations religieuses, qui doivent être utilisées pour les besoins sociaux, politiques et récréatifs du peuple.

5) Soutien à tout ce qui renforce le pouvoir du peuple pour défendre ses droits et ses libertés contre toute forme d’agression.

6) Séparation complète de la religion, de l’état et de l’éducation.

7) Révocation des lois d’origine religieuse. Liberté des croyances et de l’athéisme.

8) Liberté inconditionnelle d’expression, de croyance, de presse, de réunion, d’organisation et de manifestation.

9) Reconnaissance inconditionnelle des droits individuels et civils. Egalité entre les hommes et les femmes. Abrogation de toutes les lois et règlements qui violent ce principe.

10) Droits civils, politiques et sociaux pleins et inconditionnels pour tous les citoyens, sans distinction de genre, de religion, de nationalité, d’ethnie ou de citoyenneté.

11) Libération de tous les prisonniers politiques.

12) Abolition de la peine de mort.

13) Liberté d’accès aux médias publics pour les organisations et les partis politiques.

14) Allocation chômage adéquate pour toute personne de plus de 16 ans en état de travailler. Allocation adéquate pour toute personne qui, pour des raisons physiques ou mentales, n’est pas en état de travailler.

15) Délégation de pouvoirs à l’assemblée des représentants directs du peuple pour décider du futur régime politique et rédiger une constitution dans un délai maximum de six mois.

16) Référendum immédiat dans la région kurde sur sa sécession ou son maintien dans l’Irak avec des droits égaux.

Le plan d’action de l’IFC en Irak

L’IFC veut :

a) Unifier et organiser la population à travers des réseaux locaux et les « maisons du peuple ».

b) Acquérir les forces et les ressources nécessaires pour limiter les interférences des islamistes et des nationalistes dans la vie des gens.

c) Exercer une pression suffisante sur les USA pour qu’ils se retirent d’Irak

d) Devenir l’instrument de mise en application du pouvoir populaire en toute circonstance et au plus haut niveau possible.

e) Organiser et mener le peuple dans ce combat décisif.

f) L‘autodéfense est le droit fondamental de tout individu. En absence de tout système politique viable, leur droit à la vie est à la mesure de leur capacité à se défendre. L’IFC se propose d’être le moyen qui permet au peuple de se défendre lui-même.

Le plan d’action de l’IFC en dehors d’Irak

Mobiliser l’opinion humaniste et progressiste dans le monde entier est également indispensable pouvoir pour la prise du pouvoir par l’IFC. C’est pourquoi il va lancer une campagne d’adhésion en dehors de l’Irak, à la fois parmi les émigré-es irakien-nes et les défenseurs et défenseuses des libertés. Obtenir un soutien moral et financier est très important pour notre mouvement. De même, exercer une pression sur les états étrangers et mobiliser des volontaires pour nous soutenir est une autre tâche internationale.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)