Accueil du site - Contact

Le peuple irakien en a assez de l’occupation et de la soi-disant « résistance » islamique.

Discours de Dashty Jamal à Paris, le 18 mai 2005

Je voudrais, au nom de la Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak, remercier Solidarité Irak de m’avoir invité en France pour parler de la situation politique et du mouvement ouvrier en Irak.

La guerre et l’occupation menée par les USA ont soumis la société irakienne à une situation complexe, dont résulte la désintégration de toute la société civile, de tous les services publics, de toutes les infrastructures économiques. Tout cela a volé en éclats. C’est un sombre scénario qui est en train de s’abattre sur l’Irak.

La société toute entière est placée face à la faim et au chômage. La population irakienne est privée des besoins les plus élémentaires, comme la sécurité, l’emploi, la médecine, une administration laïque capable de protéger la vie et les droits du peuple. La population est en grave danger face aux actions liées à l’Islam politique, aux réactions militaires américaines, aux explosions, aux conflits entre terroristes réactionnaires, à la militarisation des lieux de travail et de vie des gens, aux enlèvements de journalistes et de travailleurs étrangers, aux décapitations qui sont l’un des gestes les plus cruels de l’histoire de l’humanité. Toutes ces choses viennent de l’occupation américaine, et du conflit terroriste qui oppose les USA à l’Islam politique, ce qui constitue un phénomène nouveau dans l’histoire contemporaine.

J’étais en Irak récemment et j’ai vu ce que l’occupation signifiait dans la vie de tous les jours de la population. J’ai vu la présence des forces d’occupation, avec leurs grands convois armés prêts à tirer sur n’importe qui à n’importe quel moment. Il n’y a aucun état qui pourrait ne serait-ce que procurer les sécurités les plus élémentaires à la population, les services les plus simples. A Bagdad, il n’y a que cinq heures d’électricité par jour.

Le soi-disant parlement irakien est un épouvantail, traversée de conflits et dénuée de toute capacité à améliorer la vie des gens. La société a été laissée seule, abandonnée, et les terroristes islamiques utilisent le prétexte de l’occupation pour décapiter, tuer et enlever des gens, pour imposer le voile aux femmes, pour les priver des droits les plus élémentaires.

Le peuple irakien en a assez de l’occupation et de la soi-disant « résistance » islamique. Ils décapitent des femmes et des enfants, jettent les corps dans les fleuves de Bagdad. A longueur de journée se succèdent les explosions et les attentats suicides. Mais dans ce chaos terroriste, des travailleurs et des femmes d’Irak s’organisent et se mobilisent pour combattre pour leurs droits et dessiner l’avenir politique de l’Irak.

En mai 2003, juste après la chute du régime de Saddam Hussein et le début de l’occupation, le Syndicat des chômeurs a été créé, pour défendre les droits des innombrables hommes et femmes qui ont perdu leur emploi en raison de la guerre et de l’occupation. Le Syndicat des chômeurs a organisé, en août 2003, un sit-in de 45 jours en face des autorités d’occupation pour demander du boulot ou une allocation chômage. Notre syndicat a réussi a faire créer des emplois pour les chômeurs et chômeuses, et à organiser des manifestations dans de nombreuses villes.

Ensuite, l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak a été fondée en juin 2003 pour défendre les droits et les libertés des femmes qui étaient victimes à la fois des USA et de l’Islam politique. Cette organisation a organisé de nombreuses manifestations, conférences et séminaires pour soulever les questions des femmes et combattre l’occupation aussi bien que les islamistes.

En mai 2003, de nombreux comités préparatoires pour la création de conseils ouvriers se sont mis en place à travers l’Irak, pour les travailleurs et travailleuses qui ont encore du travail dans les usines qui ont survécu à la guerre. Puis, au début de décembre 2003, la première conférence ouvrière a eu lieu à Bagdad pour créer la Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak (Fcosi). Notre fédération a été active et a gagné beaucoup d’influence depuis, avec la création de branches à Bagdad, Nassiriyah, Bassora, Kut, Miqdadiyah, Kirkuk, etc.

De nombreux syndicats ouvriers nous ont rejoint et continuent de nous rejoindre, en raison de nos positions progressistes et sans compromis pour défendre les droits des travailleurs et des travailleuses. Nous avons organisé de nombreuses grèves sur les lieux de travail, notamment à la centrale électrique de Nassiriyah, à Basra, à Kut et à Bagdad.

La Fcosi a également organisé en place deux grandes conférences à Bassora et à Bagdad. J’étais à la seconde, qui s’est tenue très récemment, le 8 avril 2005, en présence de plus de 200 délégués et délégués. Le thème de la conférence était : « le pouvoir de la classe ouvrière est dans son unité et son organisation ».

Dans cette conférence, les femmes ont eu une présence importante. Au nombre des questions discutées, le rôle de la classe ouvrière dans l’avenir de la société, la mise en place d’un code du travail moderne, le rôle actif des travailleuses dans notre fédération, ainsi que l’élection d’un nouveau comité exécutif dans lequel des femmes participent. Ces initiatives des travailleurs et des travailleuses sont très importantes dans notre lutte.

C’est aussi pourquoi le Congrès des libertés en Irak (IFC) a été créé par des travailleurs et des travailleuses, pour mettre fin à l’occupation, rétablir la société civile et en finir avec le sombre règne de l’Islam politique.

Le Congrès des libertés en Irak (IFC) est une organisation large, dédiée à la mise en place d’un régime libre, laïque et non-ethnique en Irak, fondé sur la souveraineté directe du peuple, et capable de garantir son droit à choisir librement et consciemment le système de gouvernance en Irak. L’IFC est indépendant, démocratique, non-religieux et non-ethnique.

La réalité, c’est qu’en Irak, les travailleurs-es et les femmes sont maintenant à les seuls capables de défaire l’hégémonie US et de mettre fin au pouvoir des islamistes. Nous voulons notre propre alternative laïque et progressiste pour sauver la société du chaos et de la destruction.

Aujourd’hui plus que jamais, la solidarité internationale est nécessaire pour renforcer nos rangs et le pouvoir de la classe ouvrière en Irak. La population irakienne vit un véritable cauchemar. Renforcer votre lutte pour mettre la pression sur les USA pour mettre fin à l’occupation est une nécessité pour mettre fin à cette situation catastrophique et éradiquer l’Islam politique.

Le mouvement ouvrier attend votre soutien. Je vous appelle à soutenir la Fédération des conseils ouvriers et syndicats, l’Organisation pour la liberté des femmes et le Congrès des libertés en Irak (IFC) autant qu’il est possible.

Dashty Jamal (d.jamal@ntlworld.com)

En Grande-Bretagne
Po Box 1575, Ilford IG1 3BZ, London UK
Tel : 00 44 077 347 047 42

Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak (www.uuiraq.org)
FWCUI, Bab Al-Sharki, Al Rasheed St, Old Labor Union Bldg, Baghdad, Iraq

Compte bancaire :
Lloyds TSB, D. ABBAS (UUI),
Sort code : 309451, Bank account : 11610268

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)