Accueil du site - Contact

Non à la loi islamique ( Shari’a) en Irak

Non à la loi islamique ( Shari ’a) en Irak - Non à un régime islamique en Irak
Oui à un état laïque en Irak - Oui à une loi égalitaire en Irak

Déclaration de l’organisation pour le liberté des femmes en Irak sur l’adoption de la Shari’a islamique par le Conseil de gouvernement.

Nouvelle étape dans l’élimination de tous les progrès acquis par les femmes irakiennes grâce à des années de luttes incessantes, et contre les aspirations des femmes et des masses progressistes et égalitaires en Irak, le Conseil de gouvernement a annoncé l’abolition de la loi irakienne sur la famille et son remplacement par la Shari’a islamique. Le régime de Saddam avait déjà abrogé de nombreux articles de cette loi pour introduire dans des articles de la loi islamique archaïque, la Shari’a, y compris ceux qui condamnaient le meurtre pour l’honneur (droit de tuer un femme adultère, ndt). Ils ont décapité des travailleuses du sexe et on une lancé une soi-disant campagne de la foi pour imposer le voile obligatoire pour les femmes.

Cependant, l’annonce aujourd’hui par le Conseil de gouvernement fantoche des USA va bien au delà des compromis de Saddam avec les islamistes. Leur décision à portes fermées remplace les lois sur le statut civil personnel, qui dataient de 1958, par la loi religieuse islamique, la Shari’a. Cela détruit tous les droits acquis par les femmes au cours de décennies de luttes.

La société irakienne ne veut pas de lois qui ont été invalidées un demi-siècle plus tôt. C’est une société laïque. Les femmes et les hommes d’Irak n’ont jamais imaginé mettre à bas le régime baathiste pour le voir remplacer par la dictature islamique. Le conseil de Gouvernement, rapidement après son arrivée, a changé la journée internationale des femmes du 8 mars pour une autre date islamique, afin de préparer la voie à imposer les lois islamiques sur la société. Ils veulent récréer la détresse des femmes d’Afghanistan, d’Iran, et du Soudan, qui tentent de s’émanciper de l’enfer de l’Islam politique le plus vite possible.

Le Conseil de gouvernement, installé ar les USA, ne représente absolument pas les masses Irakiennes. Au contraire, il est fermement opposé à ses aspirations d’égalité et de libération. Cette instance n’a aucune légitimité pour faire des lois et pour les imposer aux masses irakiennes.

L’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OLFI), depuis sa création s’est battu contre ces instances gouvernementales imposées. Elle appelle, dans ses statuts, à l’établissement d’un état laïc et non-nationaliste, qui mette en place l’égalité des genres. Nous demandons une constitution laïque, qui traite tous les irakiens sur la base de l’égalité des citoyens. L’OLFI condamne fortement ces lois qui vont être catastrophiques pour les femmes et qui vont contre la volonté des masses irakiennes.

Un gouvernement laïque en Irak doit adopter des institutions laïques, la séparation de la religion et de l’état, de l’éducation et de toutes les institutions gouvernementales, l’égalité complète entre les genres : voilà les revendications urgentes et sans compromis.

Nos manifestations à Bagdad et dans le monde entier de doivent laisser aucune chance aux groupes islamiques pour imposer leurs lois médiévales sur les masses d’Irak.

Nous appelons tous les défenseurs de l’égalité entre les genres et de la liberté des femmes d’associer leurs voix à celles des femmes en Irak.

Les gardiens de l’Islam et de la Shari’a islamique menacent les vies des femmes et les droits des femmes d’Irak.

Pour l’égalité complète des genres.
Pour un état laïque en Irak,

Organisation pour la liberté des femmes en Irak
14 janvier 2004

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)