Accueil du site - Contact

(Lyon) L’Etat français réprime au compte de la dictature iranienne

COMMUNIQUE DE PRESSE

Un rassemblement a été organisé ce vendredi 17 juin à l’occasion de l’élection présidentielle en Iran, pour protester contre les récurrentes violations des droits de l’homme, des femmes, des travailleurs et des enfants dans ce pays, soumis à la dictature criminelle du régime islamiste tortionnaire.

Pour la première fois à Lyon, la France a autorisé le régime iranien à installer un bureau de vote, à l’hôtel Mercure, prés de la place de la République. Contre ces élections fantoches, une vingtaine de personnes, militants iraniens et soutiens français, se sont rassemblés devant cet hôtel.

Une autorisation de se rassembler a été demandé en préfecture, et dans un premier temps acceptée, avant que la préfecture ne remette en cause notre droit à manifester en contactant les responsables de l’Association de Délivrance de la femme, qui avait déposé la demande, pour nous dissuader de manifester.

La police a dispersé le rassemblement et nous a obligé à reculer, nous sommes ensuite retournés pacifiquement devant l’hôtel Mercure, sur la terrasse d’un café qui lui fait face. Encore une fois, la police nous a dispersé, plus violemment encore, puisque deux personnes ont été violenté, et souffrent de contusions aux bras.

Nous constatons qu’une fois de plus, l’Etat français a choisi de criminaliser les militants des droits de l’homme et de la femme et de l’égalité, et s’est porté en renfort de la dictature iranienne. Nous ne pouvons nous empêcher de penser que les intérêts économiques et géopolitiques des dirigeants français ne sont pas étrangers à un tel comportement antidémocratique.

Nous n’en resterons pas là, et appelons tous les militants des droits de l’homme, de gauche et libertaires, les féministes, à nous rejoindre pour donner une suite politique à ce grave déni de démocratie, pour défendre le droit de manifester.

Rendez-vous lundi 20 juin, à 18h30, dans le petit parc à proximité du métro gratte-ciel (ligne A), pour nous réunir et discuter.

Association de Délivrance de la Femme, Solidarité Irak, Jeunesses Communistes, des militants français et iraniens.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)