Accueil du site - Contact

Nous devons mettre fin à la guerre terroriste

La formation d’un Etat Islamo-nationaliste en Irak s’opposera non seulement aux libertés et aux droits civils de la population, mais elle mettra la société entière au bord d’une nouvelle étape dans la guerre terroriste entre les Etats-Unis d’une part, et l’Islam politique avec ses instruments locaux en Irak, de l’autre.

C’est un fait bien connu que l’ascension de la coalition irakienne unifiée (UIC), islamiste chiite, par sa victoire marginale dans les élections orchestrées par USA, a eu lieu en raison de la surveillance étroite et de l’énorme appui du régime islamique d’Iran. Celui ci a utilisé le manque de sécurité et de chaos afin d’être actif et influent en Irak. Bien qu’il soit un représentant de l’Islam politique en Iran, L’UIC propose une coalition fragile des différents groupes islamiques. Ces groupes se sont opposés aux programmes qui rendent la coalition totalement impuissante à représenter entièrement l’aspiration de l’Islam politique iranien dans sa globalité. La faction pro-Américaine cependant, projette de servir les intérêts de la bourgeoisie US en imposant l’Islam à la société irakienne par des chemins plus acceptables pour l’Amérique. À cet égard, l’Islamiste pro-Iranien Muwaffaq Al-Ruba’ie, présent dans le gouvernement par intérim, a fait la comparaison entre les favoris en expliquant : « l’Amérique ne peut pas rester ici pour l’éternité, mais l’Iran est ici pour rester !! ». Si nous démêlons le non-sens de son rapport, nous pouvons simplement dire du gouvernement islamique barbare en Iran qu’il souhaite rester puissant bien qu’il devienne chaque jour plus fragile et inconsistant en raison de la puissance croissante du peuple en Iran. Cette puissance révolutionnaire naissante déracinera ce régime putréfié à jamais, contrairement aux souhaits d’Al Ruba’ie. À moins que les USA ne mettent obstacle à cette puissance en frappant le régime et en lui rendant sa popularité.

Les USA sont globalement en guerre avec l’Islam politique. En dépit de l’appui à ce que le secrétaire de droite américain à la défense, Donald Rumsfeld appelle l’Islam "modéré" (en opposition au plus hostile, le Conseil suprême pour la révolution islamique en Irak - SCIRI), il est évident que les USA ne veulent pas pour l’Irak d’un Islam politique dominant hostile, d’inspiration iranienne. L’Iran représente un des pôles de l’Islam politique dans la région, auxquels les USA essayent de se confronter dans ses secteurs plus influents de la région, notamment en Irak et en Palestine. C’est ici qu’ils souhaitent le battre. Cela accorderait aux USA un terrain de manœuvre plus dégagé en confinant simplement l’Islam politique iranien à l’intérieur de ses frontières.

Le conflit entre les USA et l’Islam politique s’approfondit de partout. Il s’approfondit encore de plus en plus par une mise en exécution plus agressive de la politique américaine de nouvel ordre mondial poursuivi depuis l’effondrement du bloc oriental. L’Irak est déjà devenu un champ de bataille ouvert dans cette lutte destructrice et réactionnaire. Les Etats-Unis avaient menacé de frapper les installations nucléaires Iraniennes. Cependant, ceci n’est pas susceptible de se produire dans la situation actuelle. Les USA craignent la détérioration de la situation en Iran s’il essayait de frapper le régime. Ils craignent un vide politique et, s’ensuivrait le chaos et la perturbation de la production de pétrole dans la région du Golfe si le régime iranien était renversé. Ce vide politique, s’il se créait, pourrait également, et d’une manière primordiale, mener la gauche en Iran à prendre le pouvoir. La situation en Iran est différente que ce qui s’est produit en Irak ou en Afghanistan. La ligne de démarcation est ici la puissance de la gauche et des forces révolutionnaires dans la société iranienne contemporaine.

L’hésitation des USA en Iran est encore amplifiée par l’échec que revêt l’Irak. Le dilemme de la bourgeoisie américaine est de fixer un gouvernement pro-US en Irak qui pourrait être contrôlable. Cet objectif semble forcé à l’heure actuelle et l’armée des USA fait face plus que jamais à des pertes. Les USA sont dans un marécage politiquement et militairement en Irak.

Cela signifie que la confrontation entre les USA et son ennemi dans la région, l’Islam politique, serait principalement en Irak et non pas en Iran. La confrontation de l’Amérique avec les puissances de l’Islam politique en Irak sera catastrophique. Par la nature de leur lutte, ces forces monstrueuses du terrorisme n’épargneront aucune vie humaine afin de réaliser leur victoire sur leur ennemi. Les millions d’Irakiens font face à ce danger mortel et seraient soumis aux horreurs d’une telle confrontation réactionnaire prolongée.

Les lignes de cette confrontation sanglante forment les dispositifs du régime politique que l’Amérique projette d’installer en Irak avec la pleine coopération de leur copie "apprivoisée" de l’Islam. Le régime proposé ferait partie du collège électoral de l’état islamique déguisé et non pas dehors de celui-ci, c’est à dire non laïque. Cet état islamique apprivoisé s’il se trouvait en Irak, ferait payer au Irakiens un lourd tribut à deux niveaux : 1) la répression et la violation de leurs libertés particulièrement pour les femmes, la jeunesse, les ouvriers, et les matérialistes, et ; 2) la confrontation sanglante entre l’Islam politique anti-Américain et l’armée des USA. Le scénario noir serait encore plus sombre.

Ceci dit, il est nécessaire que les gens d’Irak et du monde soient aux premières lignes. Mais il existe des obstacles qui les empêchent d’agir ainsi. Ici entre en jeu la gauche ; les socialistes, communistes, matérialistes, progressistes qui s’opposent à la transformation de l’Irak en une sinistre prison islamique et à la mise du destin de millions d’individus à la merci des Islamiste et de la machine militaire américaine. La gauche a pour mandat d’écraser l’arrangement USA - Islamistes qui vise à transformer la société irakienne en une jungle islamique.

Devant nous les mensonges chevauchent deux taches ; empêcher d’abord la bourgeoisie irakienne de former un état islamique pro-Iranien ou pro-americain, dirigé par Al Hakeem, Al Sistani, Al Jaafari ou Al Chalabi. En second lieu, ce qui est plus stratégique et substantiel, est de demander l’expulsion des forces US et britanniques d’Irak et le désarmement de toutes les troupes politiques islamiques et nationalistes pro et anti-américaines. Cela préparerait le terrain pour une atmosphère réellement paisible pour que le peuple puisse exercer sa volonté loin du joug de ces deux terroristes.

Pour la première demande, nous devons nous concentrer sur la base d’un état laïque et non-nationaliste et sur la pleine séparation de la religion, de l’état et de l’éducation dans la société civile Irakienne. Pour la seconde nous devons mobiliser des personnes autour de notre demande d’écarter les forces américano-britanniques et de désarmer les gangs nationaux-islamiques de toutes sortes.

C’est une alternative stratégique pour faire cesser la guerre des terroristes en Irak et pour empêcher les personnes de promouvoir le scénario noir. Nous devons agir promptement. Nous devons être aux premières lignes.

Issam Shukri

* Traduit de l’arabe avec adaptation légère.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)