Accueil du site - Contact

Élections en Irak : Un soutien au scénario noir

Au milieu de la situation désastreuse que les USA ont créée en Irak, ce qui suit ne devrait pas échapper à notre attention : le scénario noir dont les masses d’Irak vivent actuellement les chapitres les plus amers ne peut pas s’arrêter avec les élections, même si elles étaient plus "honnêtes" !

Les raisons en sont que : 1) les élections ont lieu dans des circonstances dont les USA sont la cause, en raison de leur guerre et de leur pleine domination ; 2) la réalité au sujet des élections ne peut être vue que comme une partie de ces conditions générales. En d’autres termes, tout cela devrait être regardé à la lumière des intérêts américains. Les USA, par leurs élections reproduisent le scénario noir et lui mettant une couverture "légitime". Ils emploient un composant fort de toutes les élections, qui est l’approbation populaire de ses résultats.

L’aile droite dans le mouvement communiste ouvrier cependant, parle de la possibilité de tenir ces élections mais y posent des conditions. La logique de cette tendance est opportuniste. Elle veut tromper les personnes sur l’importance de ces élections de sorte qu’elle justifie ses tentatives d’y participer. D’ailleurs, elle essaye consciemment d’embellir le scénario noir, dans lequel ces élections forment un chapitre nécessaire. Cette tendance essaye d’offrir ses conseils aux véritables forces de droite dans la société. Ces forces de droite pro-occidentales ont intérêt à promouvoir des élections décentes et "honnêtes". L’opportunisme de cette tendance vient du fait qu’elle représente aspirations d’autres classe.

Pour nous, l’octroi de légitimité à ce scénario noir et à ses forces réactionnaires doit être totalement rejeté. Nous n’accepterons pas que les circonstances "provisoires" qui règnent aujourd’hui deviennent "constantes". Les élections qui ont lieu sous les auspices des USA ne sont pas "un champ de bataille pour nos luttes,....au delà des intérêts individuels et de leur intervention dans le destin de la société" tel que l’a dit le leader de cette tendance ! Pour nous, c’est un mécanisme pour accorder une crédibilité aux forces du scénario noir par la voie parlementaire. À cet égard, le représentant le plus "honnête" de cette tendance est le Parti communiste irakien et non pas le communisme-ouvrier !

Approuver cette approche représente, dans le cours politique actuel, la mise d’obstacles face à la véritable alternative pour le peuple irakien, c’est à dire la république socialiste. C’est la seule alternative qui pourrait sortir les personnes du cauchemar d’un capitalisme qui produit toutes ces ordures bourgeoises, et porte chaque jour cruellement atteinte à la vie des millions d’êtres humains en Irak.

Cet obstacle contraste avec les efforts du peuple irakien pour vers plus d’égalité, de liberté, et de prospérité.

Notre approche nous invite à exposer les objectifs des bourgeoisies US et Irakiennes en organisant ces élections, et de ceux qui leurs donnent des conseils pour être plus présentables. En tant que socialistes, nous devons combattre pour empêcher la société et la classe ouvrière en Irak d’entrer dans une nouvelle phase du scénario noir. Cet objectif ne sera pas sur le programme électoral des élections.

Le résultat des élections, au mieux, serait un gouvernement de coalition des réactionnaires, c’est à dire un gouvernement "légitime" du scénario noir. Au pire, ce sera un gouvernement ouvertement Islamique. Ce précédent consolidera le rôle des forces entièrement obscures (l’Islam politique, les nationalistes de toutes les formes et les couleurs, et le tribalisme décomposé) qui seront avantageusement positionnées pour le pouvoir. Cela ouvrirait les portes les plus larges pour "légalement" piller et opprimer la société. On établirait ensuite un Etat islamique qui rouvrirait les prisons baasistes, monterait la potence et appliquerait les enseignements "tolérants" de l’Islam aux gens les plus égalitaires.

Nous considérons comme notre devoir le plus pressant la mobilisation des masses démunies autour de notre alternative de pouvoir politique en Irak - la République socialiste. Cette revendication est à mettre à l’ordre du jour immédiat comme alternative sociale, et non à reporter pour plus tard. Cette alternative est l’alternative pour des millions de travailleurs et de travailleuses, de démuni-es, de femmes, et de la jeunesse en Irak.

Mettre en application ce slogan est impossible en dehors de la lutte au sein du peuple d’Irak, pour son organisation autour de cet objectif. Cela ne peut être fait par opportunisme et flatterie envers la bourgeoisie.

Par Issam Shukri

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)