Accueil du site - Contact

1 femme = 1 homme !

Doléances du mouvement féministe irakien pour une constitution égalitaire :

- la Constitution doit décréter des droits égaux pour la femme en tant que mère, travailleuse et citoyenne ;

- la Constitution doit contenir des dispositions interdisant toute forme de violence et de discrimination contre les femmes ;

- la Constitution doit garantir la représentation des femmes dans au moins 40% des postes décisionnels ;

- la Constitution doit reconnaître les conventions internationales et les traités internationaux, comme sources de la législation en Irak ;

- réclame une Constitution laïque, qui consacre un Etat de droit, de justice et d’égalité ;

- réclame la non-abrogation de la loi de statut personnel et le refus de son remplacement par une loi communautariste ou confessionnelle.

Vous pouvez consulter l’appel pour une action d’urgence lancé par le Réseau des femmes vivant sous les lois musulmanes, concernant la résolution 137 sur les sites suivants :

http://wluml.org/arabic/newsfulltxt.shtml?cmd[157]=x-157-36331=x-157-36331]

http://wluml.org/arabic/newsfulltxt.shtml?cmd[157]=x-157-39338=x-157-39338]

Pour un complément d’informations, vous pouvez visiter les sites suivants en anglais :

http://www.wluml.org/english/newsfulltxt.shtml?cmd[157]=x-157-287344=x-157-287344]

http://www.wluml.org/english/newsfulltxt.shtml?cmd[157]=x-157-277304=x-157-277304]

Et le site en arabe :

http://hrw.org/arabic/docs/2005/07/27/iraq11475.htm

Modèle de lettre à envoyer à :

Son Excellence, Cheikh Monsieur Hamam El Hamoudi
Président de la Commission chargé de l’élaboration de la
Constitution.

Nous vous écrivons pour vous faire part de notre profonde inquiétude concernant les ébauches du projet de Constitution irakienne élaborées par la Commission chargée de l’élaboration de la Constitution et de leurs répercussions sur les droits de la femme irakienne.

Aussi, nous vous exhortons de soulager les angoisses qu’elles ont suscitées au sein des organisations féminines irakiennes et d’user de votre pouvoir pour protéger les droits des femmes irakiennes et d’interdire toute proposition visant à les ignorer ou à les restreindre.

Les organisations féminines irakiennes manifestent leurs craintes, en particulier à l’égard du chapitre « Droits et devoirs » en cours de rédaction, qui fait de l’ « islam » la source principale de la législation en Irak et qui conditionne l’égalité des droits entre les femmes et les hommes dans tous les domaines, par sa « non-contradicton » avec les préceptes de la chari’a islamique.

Autre motif d’inquiétude pour les organisations féminines irakiennes : l’un des articles de loi indique que le traitement devant les tribunaux des affaires relevant du statut personnel (telles que mariage, divorce, héritage, etc.), se fera conformément à la loi en usage dans la communauté ou la tendance confessionnelle des parties en conflit.

Cette décision constitue une menace sur la loi irakienne du statut personnel de 1959, qui est considérée, depuis longtemps comme l’une des les plus avancées du Moyen-Orient.

De même que nous partageons entièrement l’analyse de ces organisations, analyse qui considère que ces articles auront des répercussions négatives sur la société irakienne, car ils signifient l’abandon des droits des femmes d’Irak, droits garantis depuis plusieurs décennies, et qui avaient empêché le développement de l’inégalité à l’intérieur de la communauté nationale.

En plus de cela, l’expérience du Réseau des femmes vivant sous les lois musulmanes montre que conditionner les droits égalitaires des femmes par des dispositions générales et non définies, et susceptibles de provoquer de grande difficultés pour les femmes, surtout sur le plan de la délégation des droits à l’intérieur de la famille.

Cette expérience montre également que faire des préceptes religieux la source principale de la loi n’aboutira qu’à des divergences interminables quant à l’interprétation des lois musulmanes, que l’on projette d’utiliser.

Et qu’une éventuelle substitution, pour les musulmans, des « préceptes de la char’ia tels que interprétés par chaque tendance confessionnelle » à la loi de statut personnel irakien menacera le tissu de la société irakienne et érigera le communautarisme, comme mode de régulation de la vie sociale et politique en Irak. Ceci causera d’énormes dommages à la cohésion nationale et entraînera une anarchie juridique, dus aux divergences d’interprétations des lois islamiques, qui existent à l’intérieur même des diverses tendances confessionnelles.

Nous partageons l’inquiétude des femmes irakiennes à l’égard de la proposition de l’ébauche de Constitution visant à abroger ou à limiter dans le temps la disposition de la Constitution provisoire, qui attribue aux femmes au moins le quart des sièges du Parlement.

Ce projet de Constitution représente une remise en cause notable des acquis obtenus par les femmes irakiennes tout au long de ces dernières décennies. Cette remise en cause constitue également un danger pour les conventions internationales, déjà signées ou ratifiées par l‘Irak.
Nous vous exhortons par conséquent d’user de votre pouvoir de président de la Commission chargé de l’élaboration de la Constitution pour protéger les droits des femmes irakiennes et d’interdire toute décision visant à les ignore ou à les retreindre.

Nous vous remercions pour votre intérêt pour cette question et veuillez accepter nos respectueuses considérations

Adresses :

Merci d’envoyer votre lettre à :

Sa Bienveillance, Cheikh Hamam El Hamoudi
Président de la Commission chargée d’élaborer la Constitution
Irak

Dostorna@yahoo.com

Monsieur Jalal Talabani
Président de la République d’Irak

Presidentialprotocol.iraq@gmail.com

Monsieur Ibrahim Djaâfari
Premier ministre
Irak
Dostorna@yahoo.com

Monsieur Hadjem El Husni
Président de l’Assemblée nationale
Irak
Dostorna@yahoo.com

Merci d’envoyer une copie de votre lettre à
La direction de l’Institut des femmes

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)