Accueil du site - Contact

Fumihiro Mori (Japon) : "participer au soutien international à la résistance civile en Irak"

Fumihiro Mori est membre du comité d’organisation de l’Assemblée nationale pour la paix et la démocratie, une importante coalition pacifiste au Japon qui existe depuis le mouvement contre la guerre au Vietnam. Militant du Mouvement pour le socialisme démocratique, il est aussi vice-président du Comité japonais de solidarité avec la résistance civile en Irak.

ND : Quand et comment avez vous fondé le Comité japonais de solidarité avec la résistance civile en Irak ?

Fumihiro Mori : Le Comité japonais de solidarité avec la résistance civile en Irak a été fondé en septembre 2004. Ses fondateurs étaient des militants qui s’étaient investis pour mettre fin à la guerre et à l’occupation de l’Irak. Nous avions organisé des manifestations et pris part au Tribunal criminel international pour l’Irak (http://www.icti-e.com/englishsite.html).

Nous sommes entrés en contact avec la résistance civile irakienne en invitant une délégation du Syndicat des chômeurs, composée de MM. Haitham Ali, Aso Jabbar et Amjad al-Jawharzy. Ils avaient tenu un meeting public à l’occasion du premier mai 2004 à Tokyo. Ensuite, nous avons eu des échanges fructueux avec Mme Yanar Mohammed, de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak, M. Qasim Hadi, secrétaire général du Syndicat des chômeurs, et M. Aso Jabbar, lors de la 34e Assemblée nationale pour la paix et la démocratie (Zenko) en Juillet 2004. Tout ça nous a donné confiance pour nous lancer dans une action de solidarité internationale avec la résistance civile irakienne, et on a décidé de fonder cette organisation.

ND : Le Comité a envoyé une délégation en Irak, pour rencontrer des syndicats et des organisations progressistes. Comment s’est passé ce voyage et quelles sont vos principales conclusions ?

Fumihiro Mori : Les journalistes du Weekly MDS, qui le bulletin du Mouvement pour le socialisme démocratique - une organisation membre du Comité - ont largement couvert les questions de la réalité irakienne, que ce soit durant ou après la guerre en Irak. Ils ont montré les terribles désastres provoqués par l’occupation US, le sinistre avenir que pourrait connaître l’Irak, mais aussi les leurs d’espoir engendrées par les activités de la résistance civile : le contrôle des quartiers dans lesquels la population peut vivre de manière pacifique et démocratique, les foyers pour les femmes victimes de violences initiés par l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak, la réémergence du mouvement syndical à travers le Syndicat des chômeurs et la Fédération des conseils ouvriers et syndicats. On a compris que seule la résistance civile pouvait mener au départ de toutes les troupes d’occupation et créer un Irak laïque, démocratique et pacifique. C’est pour quoi notre principale conclusion a été de participer au soutien international à cette résistance civile, au Congrès des libertés en Irak (IFC).

ND : Quelles sont les activités pratiques du Comité ? Combien compte-t-il de membres ? Comment se situent politiquement ses membres ?

Fumihiro Mori : Notre organisation compte environ 700 membres, mais nous espérons encore augmenter. Ils viennent de parcours politiques assez divers, mais Zenko et le MDS ont beaucoup contribué à mettre en place ce mouvement de soutien à la résistance civile en Irak.

Notre principale activité, en ce moment, est d’organiser la journée d’action mondiale contre l’occupation. Nous avons lancé des actions mensuelles de solidarité avec le Congrès des libertés en Irak (IFC), pour préparer cette journée du 24 septembre. Nous avons organisé des manifestations, et préparé un spectacle de rue sur le thème du hejab, afin de marquer notre refus de la constitution fasciste. Le 25 septembre, nous avons organisé un festival de solidarité avec l’IFC à Osaka. Nous sommes en train de préparer un meeting international de solidarité en janvier 2006.

ND : Pourquoi est-ce que le Comité, ainsi que le Mouvement pour le socialisme démocratique, ont décidé de rejoindre le Congrès des libertés en Irak ?

Fumihiro Mori : Parce que l’IFC est le seul qui propose un meilleur avenir pour l’Irak. La lutte pacifique de l’IFC contre l’occupation US et l’Islam politique, le fait qu’il soit composé principalement de syndicats, de mouvements de femmes en lutte pour l’égalité, de sans-toits, d’étudiants, d’enfants, de pauvres, en font un mouvement universel et capable d’amener le soutien de la majorité de la population en Irak, ainsi qu’un large soutien dans le monde.

ND : Comment est-ce que les japonais réagissent à l’envoi de troupes japonaises en Irak ? Qu’en est-il du projet de changement de l’article 9 de la Constitution irakienne ?

Fumihiro Mori : La majorité de la population irakienne est contre l’envoi des soi-disant « forces d’autodéfense » en Irak et le changement de l’article 9 de la constitution japonaise [NdT : selon cet article 9, le Japon n’a pas d’armée, d’où le nom donné aux troupes - qui est un moyen de contourner la loi. Le premier ministre conservateur Koizumi, récemment réélu, souhaite abroger cet article]. Je crois que les activités du Comité japonais de solidarité avec la résistance civile en Irak vont contribuer au retrait des forces d’autodéfense d’Irak et défendre une constitution pacifique, car l’envoi de troupes est une violation de cette constitution.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)