Accueil du site - Contact

Calais : les exilés manifestent

À l’initiative de deux Pakistanais, un défilé de sans-papiers doit se tenir
aujourd’hui 4 janvier jusqu’à la sous-préfecture

À Calais, les manifestations de soutien aux clandestins sont généralement
organisées par les associations à vocation humanitaire. Cet après-midi
pourtant, pour la première fois depuis 2002 et l’époque du centre de
Sangatte, c’est à l’initiative de deux ressortissants pakistanais sans
papiers que des migrants en situation irrégulière défileront entre le quai
de la Moselle, où chaque jour a lieu la distribution des repas, et la
sous-préfecture.
« Nous voulons rencontrer un représentant des autorités françaises pour
évoquer avec lui notre situation intenable à Calais, explique Akash Mirza,
arrivé à Calais le 22octobre selon son récit. Nous vivons dans la rue, nous
mangeons dehors, nous ne pouvons pas nous laver. Vos chiens ont une
meilleure vie que nous. On ne peut plus l’accepter. Nous sommes venus dans
un pays démocratique et nous ne voulons pas nous contenter de la charité des
associations. »

Des requêtes utopiques

Brandissant un tract rédigé avec une militante proche des mouvements
contestataires, Akash et Lakiy, 22 et 23 ans, réclament « des papiers pour
vivre en France ou passer en Angleterre ». Des doléances utopiques,
« ridicules » selon les autorités, dans un contexte de lutte acharnée contre
l’immigration clandestine dans le Calaisis. « Nous ne voulons pas forcément
aller en Angleterre, qu’on nous donne des papiers et nous travaillerons chez
vous. »
Anciens militants dans leur pays, les deux jeunes hommes disent avoir fui le
Cachemire « par peur des représailles, parce que nous étions contre le régime
autoritaire et les fondamentalistes ». Aujourd’hui bloqués à Calais, ils
veulent alerter l’opinion publique sur le sort des clandestins, quelle que
soit leur nationalité. « Nous rassemblons les réfugiés, les Pakistanais comme
les Irakiens, les Afghans, les Somaliens, les Soudanais et les autres, nous
serons deux cents, peut-être quatre cents. Notre manifestation sera
pacifique, mais nous voulons nous montrer. »

« Je ne céderai pas »

Le collectif C’Sur, proche des migrants, « se désolidarise de cette
manifestation », insiste l’abbé Jean-Pierre Boutoille. Le sous-préfet Patrick
Espagnol a de son côté « pris des dispositions ». On peut dès lors supposer
que de nombreux CRS seront présents à proximité de la sous-préfecture. « Nous
espérons que tout se passera bien, mais j’affirme que je ne céderai pas à la
pression », affirme le sous-préfet, qui n’exclut pas une épreuve de force.

Olivier

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- The Network of Anti-Trafficking in women had held the ninth conference in Dhi Qar in Commerce Hall in Nasria province.(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s staff distributing the first deliveries from the food bags on women and children in the Eastern side of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s reception center in the front lines of Rubida village(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI staff distribute flour bags(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI refused the Women of Courage Award from the Department of Foreign Affairs of the US(OWFI - 9 août 2017)
- March 8th : A day in opposition against the genocide on the people of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)