Accueil du site - Contact

Appel à l’action pour neuf réfugiés iraniens

APPEL URGENT A L’ACTION

Pour que 9 réfugiés et demandeurs d’asiles iraniens trouvent immédiatement refuge ailleurs qu’en Turquie, dans un pays tiers sûr.

A qui de droit,

Le Parti communiste-ouvrier d’Iran (PCOI) et la Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens (FIRI) publient cette lettre pour que soient appliquées inconditionnellement les droits de refuge dans un pays tiers, comme le statut de réfugiés en Turquie pour les 9 réfugiés et demandeurs d’asile suivants :

1. E. Y.

2. Hamid Nikbin, cas no. N-2031

3. Bakhtiar Mirzai, cas no. M-6782

4. Delir Shekarrazaghi, cas no. S-5623

Ces quatres premiers cas bénéficient du statut de réfugiés, délivrés par l’UNHCR en Irak et en Turquie. Le PCOI et la FIRI appellent l’UNHCR à considérer les cas suivants comme prioritaires et leur sécurité en danger, et d’assurer leur refuge immédiat dans un pays tiers sûr :

5. Nazila Mohammd Hassani Zamani. Case No. M7217

6. Masoumeh Shahbazi, Case No. S5670

7. Masoud Toeyfar Case No.T-1425

8. Khosrow Afghani Case No. A-6971

9. Joutiar Ghaderyan, Case No. G-1932

Informations sur les quatres premiers cas

Tous sont membres du PCO d’Iran, et furent militants politiques dans le Nord de l’Irak. Leur demande d’asile a été accepté par les bureaux de l’UNHCR au Kurdistan d’Irak, à Erbil et Sulaymanihe.

Ils ont été obligé de fuir en Turquie lorsque le bureau du Parti communiste-ouvrier d’Irak a été attaqué par l’Union Patriotique du Kurdistan (UPK), sous l’ordre du régime iranien. La présence de l’UPK et de forces liées à la République Islamique d’Iran menacaient leur sûreté et reste une sérieuse menace pour eux. Qu’il reste à votre esprit qu’à ce moment là, l’UPK a assassiné 5 militants communistes-ouvriers (4 irakiens et 1 iraniens nommé Omid NIKBIN).

Hamid Nikbin (frêre d’Omid Nikbin) et E. Y. ont été arrété par l’UPK et maintenus en détention pendant plusieurs mois. Ils ont été menacé durant leurs séjours en prison. Puis ils ont été relâché suite à une campagne internationale organisée en leur défense, grace aux pressions constantes sur l’UPK des activistes du monde entier.

Baxtiyar Mirzaye et Deler Shoker Razqui ont du vivre cachés à Erbil et Sulaymanyé jusqu’à 2001, où ils ont dû fuir en Turquie. Ils ont été reconnu comme réfugiés en décembre 2003. Malheureusement ils n’ont eût aucun support financer de l’UNHCR de l’ONU et ils attendent toujours pour trouver refuge ailleurs.

Toujours, les réfugiés iraniens ont du faire face à de sérieuses menaces pour leurs vies au Kurdistan d’Irak. Le gouvernement iranien détient une machine de surveillance et d’assassinat performante dans cette région. Depuis, les factions politiques qui ont entre leurs mains le Kurdistan d’Irak ont déjà commis de nombreuses atrocités, et utilisent les réfugiés iraniens comme des pions dans leurs négociations. Tous ces réfugiés iraniens ont langui dans un état d’insécurité et de danger assez longtemps. L’UNHCR doit assurer immédiatement leur reclassement dans un pays tiers sûr.

Le PCO et la FIRI pressent votre organization de respecter ces promesses en leur assurant ce droit.

Informations sur les autres cas :

Nous vous demandons d’assurer le statut de réfugié politique immédiatement pour les cas suivants :

- Nazila Mohammd Hassani Zamani. Cas No. M7217 : Nazila Mohamad Hasani Zamani est une femme demandeur d’asile et une militante politique qui a fui l’Iran de peur de persécutions du régime islamique. Elle a participé à un sit-in-grève devant les bureaux de l’UNHCR à Ankara, en Turquie, le 22 Septembre 2003.

Nazila a écrit des articles contre le régime islamique dans Hambastegi, le journal de la FIRI en persan. Elle a répondu à des interviews de médias turcs et perses dans des programmes à la télévision ou à la radio. Ses activités sont connues du gouvernement iranien et ont été noté par les médias gouvernementaux. Nazila a une peur bien fondée de la persécution politique, d’autant qu’elle est une militante bien connue du droit des femmes et des réfugiés. Sa vie est en danger.

- Masoumeh Shahbazi, Cas No. S5670 : Mme Shahbazi est une opposante bien connue à la République Islamique d’Iran. Elle a rejoint le Parti Communiste-ouvrier en 2001 (1379) et fut responsable de la publication et de la distribution de la littérature du parti, et du recrutement de nouveaux membres. Elle a été impliqué dans le mouvement des femmes et ses activités se sont focalisées dans cette tâche, et a fourni reportages et analyses concernant la situation des femmes en Iran. Impliquée dans le combat politique contre le gouvernement, elle s’est faite connaître pour ses activités féministes. Elle a reçu une lettre de déportation du ministère de l’Intérieur turc.

- Masoud Toeyfar Cas No.T-1425 : Il a rejoint le PCOI en 1999 (1378) en Iraq et a visité quelques membres du Comité Central. Il fut chargé de distribuer et de publier la littérature du parti. La République Iranienne l’a arrété. M. Toeyfar a été torturé 39 jours, puis relaché suite à des pressions. Aprés son arrestation, les forces de sécurité du régime ont perquisitionné chez lui et chez un de ces camarades de parti (M. Hosene) et découvert de la littérature politique du PCOI. Lui et son camarade ont été contraint à fuir l’Iran, ayant peur pour leurs vies.

- Khosrow Afghani Cas No. A-6971 : Khosrow Afghani est membre du PCO d’Iran depuis 1991. Il a été forcé de fuir le pays lorsque les autorités ont connu ses liens avec le parti. Depuis qu’il a quitté le pays, la République Islamique a arrété son père. Si M. Afghani est déporté en Iran, sa vie est en grand danger.

- Joutiar Ghaderyan, cas No. G-1932 ; Membre du PCO, il a été actif avec notre parti en Turquie. Il est maintenant en sit-in devant les bureaux de l’UNHCR à Ankara avec quatre autres demandeurs d’asile iraniens.

Sincérement,

Farshad Hoseini, directeur de la FIRI, farshadhoseini@yahoo.com

Fariborz Pouya, au nom du Bureau Central du PCO d’Iran, markazi@ukonline.co.uk

­­­­------------------------------------------------------------------------
Pétition à signer

A qui de droit,
Nous exprimons notre inquiètude profonde au sujet des vies de :

1. E. Y., cas no. Y-1464

2. Hamid Nikbin, cas no. N-2031

3. Bakhtiar Mirzai, cas no. M-6782

4. Delir Shekarrazaghi, cas no. S-5623

5. Nazila Mohammd Hassani Zamani. Cas No. M7217

6. Masoumeh Shahbazi, Cas No. S5670

7. Masoud Toeyfar Cas No.T-1425

8. Khosrow Afghani Cas No. A-6971

9. Joutiar Ghaderyan, Case No. G-1932

Nous, individus ou organisations, exigeons de l’UNHCR la garantie immédiate du statut de réfugiés politiques et le reclassement dans un pays sûr pour toutes ces personnes.
Nous exigeons du gouvernement turc de les maintenir en sécurité et de les aider.

Envoyez vos signatures, jointes à cette pétition, à : farshadhoseini@yahoo.com

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)