Accueil du site - Contact

Carl Webb, un soldat US qui refuse d’aller en Irak

Bonjour Carl. Pourquoi as-tu rejoins l’armée américaine en 1982 ?

Je sortais tout droit de l’université et je n’avais pas de travail.

Et pourquoi, après des années de service actif, est-ce que tu as refusé d’aller en Irak ?

Je n’avais jamais envisagé de me battre pour l’impérialisme américain. J’ai juste intégré l’armée pour gagner de l’argent.

Quels risques est-ce que tu cours ? Est-ce que tu as déjà pensé à demander l’asile politique dans un autre pays ?

La plupart des déserteurs n’ont pas été punis très sévèrement. La plupart d’entre eux ont passé 2 ans en prison. Je préfère ça à l’idée de vivre un exil permanent. Ma mère a 75 ans, je ne peux pas prendre le risque de ne plus jamais la revoir.

Tu as reçu beaucoup de soutien ?

Je n’ai pas reçu beaucoup d’aide, à cause de mes convictions politiques d’extrême gauche. Ce sont donc des groupes marxistes qui m’ont aidé financièrement lors de mes déplacements pour parler à travers le pays.

Comment t’es tu engagé dans l’activisme politique ?

Pour plusieurs raisons. Je pense que la plus importante est la rencontre avec le Parti socialiste des travailleurs Socialist workers party, une organisation trotskiste de ma ville natale. C’était en 1980, et le président Reagan venait de faire passer une nouvelle loi militaire qui demandait aux jeunes hommes de donner leurs noms pour un enregistrement provisoire, au cas où le gouvernement voudrait mettre fin au service volontaire. Il y avait un meeting à l’église locale et j’ai rencontré des membres du parti. Plus tard ils m’ont invité à les rejoindre.

Que penses-tu de la situation actuelle en Irak, de la guerre et de la résistance ?

Politiquement, je ne soutiens pas toute la résistance. Particulièrement les religieux fondamentalistes. Mais je soutiens le droit du peuple irakien à user des armes pour combattre l’impérialisme américain.

Sur ton blog, tu as mis une déclaration du Congrès des libertés en Irak IFC. Que penses-tu de l’IFC et de ce genre de mouvements en Irak.

En fait, j’aimerai beaucoup soutenir un mouvement marxiste à l’intérieur même de l’Irak, parce que c’est le seul moyen de vraiment venir à bout du capitalisme.

Interview réalisée par Nicolas Dessaux.

Cliquez ici pour voir le site de Carl Webb

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)