Accueil du site - Contact

Pétition contre les atteintes aux droits humains au Kurdistan

Au : Gouvernement Irakien et au Gouvernement Régional du Kurdistan

A : Jala Talabani, Président Irakien
Massoud Barzani, Président de la Région du Kurdistan

Stop à la violation des droits humains au Kurdistan !

Selon les rapports récents reçus du Kurdistan, l’Union Patriotique du Kurdistan (UPK) et le Parti Démocratique du Kurdistan (PDK) ont enlevé et arrêté de nombreux militants politiques afin de créer une atmosphère de peur et pour étouffer les voix discordantes de protestation.

Ces deux derniers mois, une vague de protestations et de manifestations a éclaté au Kurdistan face au manque pour les besoins de base, comme l’approvisionnement en eau, en électricité et en fuel et la corruption galopante des cadres du PDK et de l’UPK. Ces protestations et manifestations ont surgi dans la plupart des villes et bourgs à travers le Kurdistan.

Plutôt que de prendre en compte les revendications des protestataires, l’UPK et le PDK continuent de tenter de supprimer les manifestations en tirant sur les manifestants et en arrêtant des militants politiques ou quiconque participe à l’organisation de ces protestations. Plusieurs militants politiques ont été détenus dans les célèbres prisons de Akre, Kany Goma et Qalacholan. Le plus souvent, ils ont été libérés quelques jours plus tard, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux.

Pour l’anniversaire de la campagne du régime Baath appelée Anfal, et qui a coûté la vie à des milliers de personnes, l’UPK a créé une atmosphère de peur dans la région de Garmian pour éviter que les proches des victimes ne protestent contre les cadres corrompus de ces partis, qui profitent de la compassion pour les victimes de la campagne Anfal, tandis que les familles de ces victimes deviennent de plus en plus pauvres et misérables. Des hommes armés de l’UPK sont allés de maisons en maisons pour rechercher des militants impliqués dans l’organisation de manifestations demandant, pour l’anniversaire de l’Anfal, des services de base pour les familles des victimes. Hussein Salih, militant du Parti Communiste-Ouvrier d’Irak, et figure célèbre du mouvement ouvrier, ainsi que Zmnako Aziz, membre du Bureau Politique du Parti Communiste-Ouvrier d’Irak, ont été emprisonnés afin d’empêcher ces manifestations et d’étouffer les protestations. Le jeudi 27 juillet 2006 au matin, les ouvriers de la cimenterie Tasluja à Suleimanya ont participé à une manifestation pacifique pour demander une augmentation de salaire et la réintégration d’anciens travailleurs qui avaient été licenciés. L’UPK a ouvert le feu sur la manifestation et treize ouvriers ont été grièvement blessés.

Le 7 août à Chamchamal et à Shorsh, le 9 à Darbandyxan, le 5 à Kfry, le 10 à Kalar, le 7 à Zarayan, le 12 à Kirkouk, le 13 à Sulaimanya... Des milliers de personnes ont participé à ces manifestations. Plutôt que d’écouter les protestataires, l’UPK a ouvert le feu sur eux. En conséquence, Aryan Mahmoud à Kalar et Shkar Amen à Darbandyxan ont été tués et 60 personnes blessées. En plus, environ 2.000 jeunes ont été déplacés en une semaine. Plus de 400 personnes ont été arrêtées.

Ces actions répressives de l’UPK et du PDK vont complètement à l’encontre des intérêts du peuple au Kurdistan. Elles constituent une violation des droits humains fondamentaux. Elles sont en contradiction avec toutes les déclarations des dirigeants de ces deux partis en ce qui concerne le développement des libertés politiques et de la liberté d’expression au Kurdistan. Elles sont une tentative pour consolider un pouvoir oppressif et pour terroriser le peuple du Kurdistan.

Aussi, nous appelons toutes les organisations pour les droits humains et de réfugiés, tous les partis et groupes progressistes, à soutenir notre lutte pour défendre les droits fondamentaux du peuple au Kurdistan.

En solidarité,
Dashty Jamal,
Fédération Internationale des Réfugiés Irakiens
d.jamal@ntlworld.com
Tel : +447856032991

Nous, signataires, appelons le Président Irakien Jala Talabani et le Président de la Région du Kurdistan Massoud Barzani :

1) De mettre fin à l’oppression par les forces de l’UPK et du PDK d’êtres humains pour leur participation à des activités politiques.

2) De reconnaître le droit de manifester, d’exprimer son opinion et de s’engager dans l’action politique comme droits humains fondamentaux pour les gens du Kurdistan irakien.

3) De libérer immédiatement tous les militants politiques et toutes les personnes arrêtées lors de manifestations dans différentes régions du Kurdistan.

4) L’UPK et le PDK reconnaissent l’ensemble des revendications des protestataires et négocient avec les représentants choisis par les protestataires.

5) Pour un accès égal à l’eau et à l’électricité pour tous.

Sincèrement,
Les signataires

Pour signer la pétition :
http://www.petitiononline.com/ifir2006/petition.html

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)