Accueil du site - Contact

Irak : Amnesty International s’inquiète de l’augmentation des exécutions

Amnesty International est très préoccupée par la forte augmentation des exécutions imputables aux autorités irakiennes depuis le début du mois de septembre 2006. Le 21 septembre, 11 personnes ont été exécutées par pendaison dans la ville d’Arbil, située dans la région du nord de l’Irak contrôlée par les Kurdes. Il s’agissait, à la connaissance d’Amnesty International, des premières exécutions à avoir lieu dans la région kurde depuis 1992. Selon certaines informations, les 11 hommes, soupçonnés d’appartenir au groupe armé Ansar al Islam (Partisans de l’islam), avaient été condamnés à mort en mars 2006 après avoir été reconnus coupables d’homicides et d’enlèvements dans la région kurde en 2003 et 2004. On ignore si ces hommes ont bénéficié d’un procès équitable. Il s’agissait de Shaikh Zana Abdul Karim Barzanji ; Burhan Talat Muhammad ; Dilir Haidar Abdullah ; Mariwan Karim Hassan ; Karukh Burhan Muhammad ; Hafal Fariq Ismail ; Aza Mutasam Karim ; Fariq Ismail Abdullah ; Dilir !
Abu Bakr Ismail ; Yusuf Aziz Qadir et Ziyad Rifat Abdul Karim.

Auparavant, autour du 6 septembre, 27 personnes auraient été exécutées par pendaison à Bagdad après avoir été reconnues coupables d’attaques meurtrières contre des civils. Amnesty International ne dispose d’aucune information sur leur procès. Depuis le rétablissement de la peine capitale en Irak en août 2004, de très nombreuses personnes ont été condamnées à ce châtiment et, selon certaines informations, il y aurait aujourd’hui plus de 200 personnes dans le quartier des condamnés à mort. Les premières exécutions ont eu lieu le 1er septembre 2005, date à laquelle trois personnes ont été exécutées ; 13 autres personnes ont été exécutées le 9 mars 2006 ; toutes avaient été reconnues coupables d’« activités terroristes ».

Amnesty International demande aux autorités irakiennes de commuer toutes les condamnations à mort et d’abolir la peine capitale en droit et en pratique. L’organisation de défense des droits humains condamne toutes les atteintes aux droits humains perpétrées par les groupes armés et d’autres, comme les enlèvements, les viols ou les homicides. Elle a demandé avec insistance que toutes les personnes soupçonnées d’être responsables de ces agissements soient déférées à la justice et jugées dans le respect des normes internationales d’équité des procès, sans recours à la peine de mort.

Source : http://web.amnesty.org/library/Index/FRAMDE140332006

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)