Accueil du site - Contact

La justice suspend le refus d’accès au territoire délivré à un Irakien

etenu en zone d’attente de Roissy depuis le 9 novembre, Hussam A. J., Irakien (qui souhaite garder l’anonymat), va finalement pouvoir déposer une demande d’asile. Lundi 27 novembre, le juge des référés du tribunal administratif de Cergy-Pontoise a suspendu la décision du ministère de l’intérieur du 10 novembre qui lui refusait l’accès au territoire français au titre de l’asile.

Sunnite et issu d’une famille communiste, Hussam, 27 ans, déclare avoir fui l’Irak alors qu’il était harcelé et menacé de mort par les milices chiites du courant el Sadr. Le 10 novembre, le ministère de l’intérieur, après un avis de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), a cependant jugé "manifestement infondée" la demande d’asile de Hussam.

"Depuis octobre, nous avons vu croître le nombre d’Irakiens en zone d’attente. Or la grande majorité se voient refuser l’admission sur le territoire au titre de l’asile et sont renvoyés vers la Jordanie et la Syrie où ils n’ont aucune garantie de ne pas être ensuite reconduits vers l’Irak, souligne Hedia Benouataf, de l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé). Depuis le 1er octobre, sur les 33 Irakiens que nous avons accueillis dans le cadre de notre permanence juridique, seuls cinq ont été admis sur le territoire au titre de l’asile."

Dans un courrier adressé, samedi 25 novembre, au directeur des libertés et de l’action juridique du ministère de l’intérieur, au directeur de l’Ofpra, ainsi qu’au délégué du Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations Unies, l’Anafé s’est vivement inquiété que, "de manière aussi systématique", la demande d’asile des Irakiens soit considérée comme étant "manifestement infondée".

"Au regard de la situation en Irak, la plupart des demandes d’admission sur le territoire au titre de l’asile devraient recevoir un accueil favorable", fait valoir dans ce courrier sa présidente, Hélène Gacon, rappelant que tant le HCR, en octobre 2005, que, plus récemment, la Commission de recours des réfugiés, le 17 février, ont estimé qu’à tout le moins la situation en Irak exigeait d’accorder aux Irakiens la protection subsidiaire.

Laetitia Van Eeckhout - LE MONDE | 28.11.06

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- The Network of Anti-Trafficking in women had held the ninth conference in Dhi Qar in Commerce Hall in Nasria province.(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s staff distributing the first deliveries from the food bags on women and children in the Eastern side of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s reception center in the front lines of Rubida village(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI staff distribute flour bags(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI refused the Women of Courage Award from the Department of Foreign Affairs of the US(OWFI - 9 août 2017)
- March 8th : A day in opposition against the genocide on the people of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)