Accueil du site - Contact

Irak. La multiplication des exécutions n’enrayera pas la dégradation de la sécurité

Amnesty International est vivement préoccupée par la recrudescence des exécutions en Irak, en dépit des appels de la communauté internationale en faveur de l’abolition de la peine de mort dans ce pays. Le 19 décembre, le bureau du Premier ministre irakien a annoncé l’exécution de 13 nouveaux prisonniers. C’est en 2006 qu’a été recensé le plus grand nombre d’exécutions depuis le rétablissement de la peine de mort en 2004. Depuis la reprise des exécutions en septembre 2005, pas moins de 60 personnes ont été mises à mort, dont 53 en 2006.

D’après le gouvernement, les 13 hommes pendus le 19 décembre avaient été déclarés coupables de meurtre, viol et torture. L’un d’eux aurait avoué avoir tué 10 personnes. Toutefois, le gouvernement n’a pas révélé leurs identités et n’a donné aucune information concernant leurs procès. Amnesty International craint que certains n’aient été condamnés à l’issue de procès iniques.

Selon les médias, les autorités irakiennes ont diffusé, au lendemain des exécutions, un court film montrant un groupe d’hommes encagoulés, les mains attachées derrière le dos - il s’agirait des 13 condamnés avant leur exécution.

Particulièrement consciente de la détérioration de la situation en Irak en termes de sécurité, Amnesty International reconnaît pleinement que le gouvernement a la responsabilité de faire respecter l’état de droit et de veiller à ce que les auteurs de meurtres et d’autres crimes soient traduits en justice. Les autorités irakiennes doivent toutefois s’acquitter de leurs obligations au titre du droit international, notamment en garantissant des procès équitables, et s’abstenir de recourir à la peine capitale. Violant le droit à la vie, ce châtiment est le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit. Loin de résoudre la situation des droits humains en Irak, le recours à ce châtiment extrême ne fera que dévaloriser plus encore le droit à la vie.

Amnesty International exhorte une nouvelle fois les autorités irakiennes à commuer toutes les condamnations à mort et à abolir la peine de mort en droit et en pratique.

Source : http://web.amnesty.org/library/Index/FRAMDE140422006

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)