Accueil du site - Contact

Saddam exécuté

Le samedi 30 décembre 2006, à 6 heures, Saddam Hussein, ancien président de l’Irak a été exécuté par le gouvernement fantoche des Etats-Unis Amérique. Il a été reconnu coupable, le 5 novembre 2006, par un tribunal irakien, du massacre de 148 villageois de Doujaïl, prés de Bagdad.

L’exécution de Saddam n’a rien à voir avec amélioration de la sécurité dans le pays. Au contraire, elle va renforcer le conflit confessionnel dont les victimes sont des personnes innocentes. Le but essentiel de cette exécution, c’est effrayer les gens, pour qu’ils n’osent plus critiquer ou affronter le gouvernement fantoche.

Les pays occidentaux alliés de Saddam étaient les grands fournisseurs d’armes de ce régime sanguinaire. Ce sont eux qui lui ont fourni armes chimiques qu’il a utilisé contre la population, au Nord [Kurdistan, Ndt] comme au Sud [région à majorité chiite ou peuplée de Madan, dits Arabes des marais, Ndt], tuant des milliers de personne.

Ce régime barbare n’as pas hésité commettre de nombreux autres crimes : l’exécution quotidienne d’opposants, la torture, la destruction de villes et de villages, la guerre avec l’Iran qui a coûté un millions de vies, la guerre avec le Koweït, la disparition de 182 000 de kurdes au Kurdistan irakien en 1987-1988 dans l’opération Al-Anfal (ainsi nommée en vertu d’un verste du Coran suggérant aux musulmans, à l’époque de Muhammad, d’éliminer les nations qui ne sont pas converties à l’Islam), disparition de 10 000 membres de la tribu Barzani en 1982 [au Kurdistan, ndt].

À l’époque les occidentaux, alliés de Saddam, se sont tus et ont fermé les yeux sur ces crimes. Maintenant qu’ils se sont retournés contre lui, ils s’en souviennent soudain.

Depuis l’invasion et l’occupation de l’Irak par les forces Etats-uniennes et leurs alliés, ces troupes commettent chaque jour des crimes contre la population. C’est cette occupation qui renforce l’Islam politique et le terrorisme, qu’il soit sunnite ou chiite, et qui provoque les massacres d’innocents.

C’est vrai, Saddam était un grand criminel et il fallait le juger, mais par un tribunal indépendant. Ce n’était pas au gouvernement fantoche, ni aux forces d’occupantes qui sont criminels tout autant que Saddam de le faire. L’exécution n’est pas une solution. Il faut abolir la peine de mort dans le monde entier.

Les Etats-Unis et leur gouvernement tribal et confessionnel en Irak sont responsables de la guerre civile.

Pour sortir dans cette situation de chaos, il n’y a qu’une seule solution, celle proposée par Congrès des libertés en Irak :

- Retrait sans conditions et dans les délais les plus brefs des forces d’occupation.

- Désarmement et marginalisation des organisations terroristes islamistes.

- Mise en place d’un état laïque, ni nationaliste, ni religieux, qui ne reconnaisse d’autre identité que l’identité humaine, dans l’Irak entier.

Hoshyar Kadr, membre du Congrès des Liberté en Irak - section Suisse, le 3 janvier 2007

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- The Network of Anti-Trafficking in women had held the ninth conference in Dhi Qar in Commerce Hall in Nasria province.(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s staff distributing the first deliveries from the food bags on women and children in the Eastern side of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI’s reception center in the front lines of Rubida village(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI staff distribute flour bags(OWFI - 9 août 2017)
- OWFI refused the Women of Courage Award from the Department of Foreign Affairs of the US(OWFI - 9 août 2017)
- March 8th : A day in opposition against the genocide on the people of Mosul(OWFI - 9 août 2017)
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)