Accueil du site - Contact

Violences aux femmes : une Irakienne témoigne

Houzan Mahmoud, porte-parole de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak, témoigne des violences qu’elles subissent dans ce pays. Elle participait à Lille à un colloque consacré aux droits des femmes dans le monde, aux côtés d’autres femmes d’Afrique, d’Amérique et d’Europe.

Vous rentrez du Kurdistan irakien. Qu’y faisiez-vous ?

Je coordonne la campagne contre la charia. Pour les islamistes, c’est inacceptable. Ils me menacent, car ils veulent que toutes les voix d’opposition se taisent. Cela ne m’arrête pas.

Une fatwa a été prononcée à votre encontre. Avez-vous peur ?

Ce n’est pas un sentiment agréable... J’en suis consciente.
Mais je ne suis pas découragée. J’ai beaucoup de soutiens. Et ce sont eux (les islamistes) qui s’incriminent eux-mêmes.

À Lille, vous intervenez aux côtés d’autres femmes. Qu’y a-t-il de commun entre vous ?

Les violences faites aux femmes sont une question internationale, qui transcende les cultures. (...) Cela concerne aussi la France. (...) Ce qui change, c’est le type et le niveau des violences : viols, meurtres, insultes... La lutte doit donc être universelle.

Quelle est la situation particulière des femmes irakiennes ?

Avec l’occupation, des milices religieuses font la loi dans plusieurs régions. Les femmes y sont la cible de nombreuses violences, comme les « crimes d’honneur ».

La situation a-t-elle empiré, selon vous ?

Bien sûr ! Ce n’est ni une question d’années ou de décennies. La situation empire de jour en jour.

Lorsque l’administration américaine a décidé de s’engager en Irak, il était question de la libération de la femme...

C’était un moyen de justifier l’invasion. Je ne dis pas que le régime de Saddam Hussein était meilleur...

Un gouvernement irakien est en fonction. Est-ce une priorité pour lui ?

Non, on ne prend pas en compte cette question. Il y a bien des femmes au gouvernement, mais elles sont aussi des fanatiques et ferment les yeux.

Dans plusieurs pays du monde, la femme prend une grande importance dans la vie économique. Cela lui garantit-elle de pouvoir donner de la voix en Irak ?

Il faut comprendre que le gouvernement, en Irak, ne fonctionne pas, il n’a pas d’existence pratique. C’est un gouvernement fantoche... Le chômage touche environ 60 %, 70 % de la population. La majorité sont des femmes.

Lors de votre venue à Lille, vous êtes accompagnée de policiers. Est-ce le cas en permanence ?

Je ne suis pas suivie, mais protégée ! Ce n’est pas le cas en Angleterre (où Houzan Mahmoud vit en partie, ndlr). Bien sûr, on sait ce que je fais. J’ai des arrangements de sécurité avec la police. Mais je ne veux pas en dire beaucoup plus... •

Nord Eclair - 01/04/2007
L’INTERVIEW DU JOUR
PROPOS RECUEILLIS PAR MATHIEU HÉBERT

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)