Accueil du site - Contact

L’homophobie s’épanouit dans l’Irak en guerre

Dans les années 1960, à Bagdad, le chanteur Yusuf Omar chantait son amour pour un jeune homme, chrétien de surcroît. "Aimez-moi, dorlotez-moi, je vais proclamer mon amour..." Les élégances vocales de cet artiste, extraites du disque Les Maqams de Bagdad (Ocora, Radio France), ouvrent le documentaire radiophonique L’Exil anglais des gays irakiens, d’Hélène Hazera, sur France Culture. Tout de suite après vient un son sale, confus : sur un répondeur téléphonique, un message en arabe.

Loin des mots doux de la chanson, une voix menace : "Si tu n’arrêtes pas de défendre les gays, si tu n’interromps pas ta campagne contre le gouvernement mis en place par les Américains, nous t’attraperons et nous te découperons en morceaux. Tu brûleras en enfer avec les anormaux comme toi." C’est l’un des messages reçus couramment par Ali Hilli, Irakien réfugié en Grande-Bretagne, qui a fondé une association de solidarité avec les gays de son pays. Depuis la chute du régime de Saddam Hussein et dans l’état de guerre permanent, l’ensemble des minorités - religieuses, ethniques, sexuelles - sont menacées par la montée du fanatisme religieux.

PASSAGES À TABAC

Ali Hilli est formel : "Sous Saddam Hussein, il y avait une vie gay à Bagdad. Nous avions nos night-clubs, beaucoup d’artistes connus chantaient leur amour des garçons, nous bénéficiions d’une grande tolérance." Les antagonismes entre chiites et sunnites n’existait pas : "La plupart de mes amants étaient chiites", affirme ce sunnite.

Paradoxalement, l’arrivée des Américains en terre arabe s’est accompagnée d’une montée de l’homophobie. Au téléphone depuis Bagdad ou en Angleterre, des gays musulmans, chrétiens ou kurdes, relatent passages à tabac, enlèvements et assassinats. "Des types des milices chiites se mettent sur les "chats" homosexuels, donnent rendez-vous à des gays et les tuent", confie un militant.

A Londres, Ali Hilli, aidé par l’association homosexuelle Outrage, a créé un blog pour échanger les informations aussi bien entre Irakiens de l’intérieur qu’entre ceux de l’exil (iraqilgbtuk.blogspot.com). Leur recension des agressions contre les homosexuels a contraint le département d’Etat américain à établir un rapport. A la suite, Condoleezza Rice a publié un communiqué condamnant ces atrocités. "C’est un premier pas, mais il ne suffit pas à assurer la sécurité des gays", commente Ali Hilli. Son association milite pour que les homosexuels menacés soient accueillis en tant que réfugiés par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, les deux pays qui occupent l’Irak. Sans grand résultat jusqu’à présent.
"L’Exil anglais des gays irakiens", vendredi 5 octobre, à 16 heures, sur France Culture.

Catherine Bédarida
Article paru dans Le Monde du 05.10.07.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3236,36-963002@51-963082,0.html

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)