Accueil du site - Contact

Soutenez la résistance des femmes en Irak !

Un an déjà... partout dans le monde, des millions de voix se sont élevées contre cette guerre absurde. Aujourd’hui ?

Après 35 ans de dictature, de guerres, de conflits nationalistes, d’expansionnisme religieux, de blocus, de récession économique, la vie des femmes s’est dégradée.
Dès les années 80, le régime totalitaire de Saddam Hussein s’est aligné sur les conceptions réactionnaires de l’Islam politique et a commencé à restreindre les droits des femmes. Gardienne autoproclamée de la démocratie et des droits humains, la coalition armée menée par les U.S.A. n’a servi qu’à défendre des intérêts économiques. Aujourd’hui ?

Silence radio. Les médias internationaux, les « spécialistes » et les politiques se gardent bien d’évoquer les épreuves quotidiennes des femmes en Irak.

Et pourtant aujourd’hui si tu es femme en Irak :

Tu veux sortir ? Pense bien à être escortée par ton père, ton frère, ton époux ou bien ton cousin si tu ne veux pas être agressée ou insultée !

N’oublie de porter ton voile si tu ne veux pas être frappée ou bien recevoir du vitriol au visage par les milices islamistes qui patrouillent dans les rues !

Tu risques à plusieurs reprises d’être violée ou d’être kidnappée. Simple marchandise, tu seras vendue suivant un tarif fixé : 100 dollars. Si tu es vierge : 200 dollars.

Tu a été violée ? Ne te risque pas de te rendre à l’hôpital pour te faire soigner ! D’abord, il est préférable que ça ne se sache pas si tu ne tiens pas à des représailles, ensuite, parce que les médecins ne s’occuperont de toi qu’à certaines heures...

N’oublie pas ce que tu peux subir à chaque instant : le crime d’honneur si on te soupçonne d’adultère ou de relations sexuelles avant le mariage, la répudiation, les punitions physiques (insultes, coups, vitriol).

Tu es lesbienne ? Garde-toi d’en parler à tes proches, ta famille ou tes ami-es, si tu tiens à la vie.

Depuis que l’ONU sanctionne le pays, la prostitution augmente. Déjà Saddam Hussein avait instauré la décapitation systématique des prostituées. Tu sais très bien que cette mesure cruelle a permis aussi à certaines familles d’assassiner légalement des femmes insoumises en les faisant passer pour des prostituées. Aujourd’hui ton père, ton frère, ton mari t’a mise sur le trottoir parce qu’il faut manger. Tu sais qu’à Bassora, des groupes islamistes ont dernièrement décapité des « prostituées »...

Comme beaucoup de femmes en Irak, tu travaillais dans le secteur public. Suite à l’occupation par la coalition armée, la quasi-totalité des administrations ont disparu et tu te retrouves au chômage sans aucun revenu.

Tu sais que l’actuel Conseil provisoire du gouvernement irakien mis en place par la coalition armée menace de rétablir la Charia de façon détournée. Il se propose de remplacer le Code de la famille par la loi islamique, faisant des femmes des êtres inférieurs sur le plan juridique.

La peur, la faim, la claustration, l’absence de soins, les vexations quotidiennes sont aujourd’hui ton quotidien. Comme la majorité des femmes, tu refuses aujourd’hui cette situation. Défiant la répression machiste, tu as manifestée dans les rues avec des milliers d’autres femmes, pour clamer ton désir de vivre en paix et dans un monde égalitaire.

Depuis juin 2003, des femmes ont créé l’Organisation pour la Libération des Femmes en Irak. Sa première réalisation a été d’ouvrir, à Bagdad, un foyer pour les femmes victimes domestiques ou menacées de meurtres pour l’honneur. Aujourd’hui, ce centre demeure précaire. Sa présidente, Yanar Mohammed, qui s’est publiquement exprimée contre le rétablissement de la Charia, a reçu des menaces de mort de la part du groupe islamiste « l’Armée des compagnons du Prophète », lié aux Talibans.

Plus que jamais, les femmes d’Irak ont besoin de votre soutien !

Téléchargez le tract mis en page :

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)