Accueil du site - Contact

Intervention d’Houzan Mahmoud à Lyon le 29 septembre 2011

D’après les notes prises par Hélène.

Il est impossible de parler de la question des femmes en Irak sans parler des différentes situations politiques que nous avons traversées.

L’oppression des femmes fait partie de l’oppression capitaliste et de la division de la société en classes.

Le régime de Saddam Hussein opprimait sans discernement toute la population.

Sous Saddam Hussein, il y avait une seule organisation féministe, un seul syndicat général, un seul parti, la parti BAAS. Saddam Hussein usait et abusait de l’image de la femme dans sa propagande de guerre. En temps de paix, il avait besoin de femmes actives sur le marché du travail. En temps de guerre, les femmes devaient retourner à la maison, pour faire des enfants.

D’un côté, il y avait une femme représentée dans les structures de l’État. De l’autre, le pouvoir se reposait sur la tradition religieuse gardant la population dans l’ignorance. Les crimes d’honneur ont, par exemple, toujours existé.

Tout cela a changé avec l’occupation anglo-américaine. Ils ont décidé d’apporter « la démocratie ». En réalité, on a vécu un ouragan, une tempête dans laquelle les femmes ont sombré. Les femmes ont été utilisées dans le système des quotas pour donner une image de démocratie en Irak. Au Parlement, les quotas sont les suivants : 25% de chiites, ...

Mais dans la société, se sont développés les trafics et la prostitution : il n’y a pas de travail pour les femmes et on voit une recrudescence des crimes d’honneur. On trouve en Irak, depuis la guerre, un million de femmes veuves, sans ressources. Coexistent deux courants islamistes (chiites et sunnites) et la charia a été introduite dans la constitution.
Sous l’occupation impérialiste, la vie est donc un cauchemar.

Depuis 2003, sont apparues diverses associations de femmes. Mais aucune n’a un discours ou une vision de femmes. (...)

L’organisation pour la liberté des femmes a été créée en 2003. Elle s’est fondée pour l’égalité hommes/femmes, pour une constitution laïque, contre l’occupation anglo-américaine, contre l’islam.

Au Kurdistan, on trouve deux situations très différentes. Il n’y a pas de solidarité entre les femmes du Kurdistan et les femmes d’Irak. Il existe tout de même des organisations de femmes du Kurdistan et des organisations de femmes d’Irak qui travaillent ensemble et qui arrivent à dépasse les clivages.

En 1991, il y a un soulèvement au Kurdistan irakien. Pendant vingt ans les femmes ont été traitées de la même façon que les hommes : elles ont été blessées, arrêtées, torturées comme les hommes.

Le Kurdistan passe sous protectorat de l’ONU en 2003. Avec le parti nationaliste kurde, nombre de femmes sont assassinées sous prétexte qu’elles sont membres du parti Baas.

Ce sont créées des organisations de femmes contre l’oppression. Certaines dépendent de partis politiques.

Ce que j’aime bien, chez le Kurdes, c’est qu’il y a beaucoup d’hommes qui se battent pour la cause des femmes.

Il y a eu des soulèvements en Irak et au Kurdistan. Des manifestations se sont déroulées durant 60 jours pour les droits sociaux, la justice, contre la corruption.

Les femmes sont présentes dans ces soulèvements et dans les manifestations.

(...)

La lutte contre le gouvernement Kurde et contre le gouvernement irakien continue ; nous n’avons pas à soutenir ces gouvernements. Ils disent qu’ils sont la démocratie, mais nous ne le pensons pas.

Nous devons avoir une analyse de la situation du pays où nous vivons.
Nous devons nous interroger sur le capitalisme, sur la division en classe comme nous devons nous battre pour une société sans classe.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)