Accueil du site - Contact

Campagne contre les meurtres et lapidations de femmes au Kurdistan

Le 7 avril 2007, le meurtre par lapidation de Doa Khalil Aswad a montré aux yeux du monde entier le degrés de violences et d’atrocités dont son victimes les femmes et les jeunes filles du Kurdistan.

Récemment encore, un rapport montrait que cette violence machiste et les meurtres commis “au nom de l’honneur” ne sont malheureusement pas des phénomènes isolés : selon une source médicale de Sulaymaniya, au moins quatorze femmes ont été victimes de morts violentes pendant les dix premier jours du mois de mai 2008, sept d’entre elles se seraient suicidées (conséquences de l’oppression dont elles sont victimes, la même source a enregistré également onze tentatives de suicide par immolation par le feu) et sept autres ont été tuées “dans des circonstances violentes et non-élucidées“, vraisemblablement victimes de meurtres “d’honneur”, cette forme particulière d’assassinat de femmes pour maintenir un véritable totalitarisme patriarcal. En décembre 2007, les chiffres officiels parlaient de 27 victimes de meurtres d’honneur en quatre mois pour la région autonome kurde d’Irak. Pour montrer jusqu’où peut aller cette volonté de tuer les femmes qui n’apparaissent pas assez conforme à l’ordre social patriarcal et tribal, on peut mentionner l’attaque par un groupe d’hommes armés d’un refuge pour femmes le 11 mai 2008 à Sulaymaniya.

Depuis le meurtre de Doa, plusieurs autres jeunes filles ont été assassinées par leurs familles par lapidation, comme Shwbo Rauf Ali le 12 mai 2008 et des fillettes comme Sara Jaffar Nimat, qui n’avait que onze ans.

Le meurtre de Kurdistan Aziz, jeune fille de 16 ans, exécutée par lapidation le 17 ou 18 mai dernier, montre que si les femmes et filles kurdes sont menacées et trop souvent assassinées par les hommes de leurs familles, elles n’ont aucune protection réelle ni aucun soutien de la part des autorités régionales kurdes. Pire, dans l’exemple de Kurdistan Aziz, le département de police sensé combattre les violences domestiques a livré la jeune fille à ses bourreaux. La complicité active de fonctionnaires de police corrompus liés au PDK (Parti Démocratique du Kurdistan) à Sulaymaniya ou la passivité complice des autorités liée à l’UPK (Union Patriotique du Kurdistan) à Erbil montrent à quel point les autorités régionales kurdes et les politiciens des deux principaux partis nationalistes kurdes refusent de mettre en place une protection adéquate pour les femmes et jeunes filles menacées de meurtres “d’honneur”.

Nous avons donc décidé de lancer une campagne pour dénoncer les meurtres de femmes au Kurdistan d’Irak et exiger des autorités qu’elles prennent les mesures nécessaires pour combattre ces crimes d’un autre âge. Une lettre type est disponible à cette adresse.

Les autorités régionales kurdes étant sensibles à leur image dans l’opinion publique mondiale, nous espérons qu’en montrant que l’indignation que ne peut que soulever ces assassinats barbares chez toutes celles et tous ceux qui sont attaché(e)s à la dignité humaine permettront d’aider les mobilisations des femmes du Kurdistan pour que des mesures effectives soient prises contre les assassins, leurs complices et pour protéger les femmes et jeunes filles de cette région du monde.

Merci de soutenir cette campagne en diffusant ces informations.

Vous pouvez trouver ici l’appel de la campagne en PDF.

ICAHK, Campagne Internationale contre les Crimes d’Honneur, 25 juin 2008

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)