Accueil du site - Contact

Cessez le harcèlement des militants syndicaux du secteur pétrolier !

Les autorités irakiennes interfèrent souvent dans les affaires internes des syndicats, punissant les militants syndicaux par des déménagements forcés, rétrogradations, amendes, restrictions de voyage et autres sanctions prévues par les lois régissant le travail en secteur public ou privé, datant du régime de Saddam Hussein. La suppression des droits des travailleurs a été plus sévère dans le secteur pétrolier, où le Ministère du Pétrole a travaillé main dans la main avec les compagnies pétrolières pour faire appliquer ces sanctions.

Cette approche dure est évidente dans l’arrestation de 26 travailleurs, le 17 avril 2011, de la compagnie pétrolière Maysan dans le sud de l’Irak qui manifestaient pacifiquement contre la corruption dans les entreprises. Même si elles avaient reçu la permission avant de tenir leur manifestation, une enquête du Ministère du Pétrole a conduit à la réprimande de huit travailleurs et un avertissement à 18 autres. Tous les 26 ont été informés que de nouvelles actions permettraient d’accroître les sanctions appliquées à leur encontre. Des lettres individuelles envoyées par la compagnie le 13 décembre 2011, stipulent essentiellement que les moyens de subsistance des travailleurs serait compromise s’ils continuaient à se livrer à de telles activités.

En outre, Abdul Kareem Abdul Sada, vice-président de la Fédération générale des syndicats et des conseils ouvriers de l’Irak (GFTUWCI) à Basra, a reçu une réprimande et la suspension durant six mois de sa bonification salariale, conformément aux recommandations formulées par le comité d’enquête n ° 1129 le 11 Janvier 2012. Hassan Jumaa Awad, président de la Fédération irakienne des syndicats du pétrole (IFOU), a reçu une rétrogradation de trois ans ; Adel Abood, un membre du conseil du syndicat des travailleurs pétroliers du sud de l’Irak et membre du conseil national IFOU, a reçu plusieurs réprimandes écrites et Abdul Khaliq Naser, un membre du syndicat GFTUWCI pétrole, a reçu une lettre d’avertissement, sur la base des recommandations du même comité d’enquête. Tous ont été accusés « d’incitation à la rébellion ».

Fédération internationale des syndicats de travailleurs de la chimie, de l’énergie, des mines et des industries diverses

Envoyer un message :

http://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=1413

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)