Accueil du site - Contact

Les syndicats irakiens de Bassora dénoncent des élections truquées

Quatre Fédération de travailleurs et leurs syndicats, soussignés se sont rencontrés aujourd’hui pour décider d’une position commune sur les fausses élections des travailleurs qui se sont tenues sous le « Comité Préparatoire » décidé par le Ministre du Travail et des Affaires Sociales.
Ce « Comité Préparatoire a invité un groupe d’individuels- moins d’une douzaine- qui n’ont aucune affiliation syndicale à se réunir à huis clos pour monter une conspiration –par des élections falsifiées-pour créer un Bureau Exécutif pour le groupe syndical de la Fédération générale des Travailleurs (GWFIW) de Bassora.

Au vu de ce qui se passe, notre réunion condamne ce coup opportuniste qui a été approuvé et c’est certain béni par le Gouvernement.La réunion fait le rapport suivant :

• Le Comité Préparatoire a falsifié les élections en n’invitant que quelques individus sans crédibilité syndicale au lieu de l’actuelle GFIW exécutive.

• Ce procédé est un moyen de donner au monde des travailleurs l’illusion que la GFIW n’est pas la seule organisation structurée en Irak. C’est contraire à la démocratie que ce groupe navigue et soit opposé à tout pluralisme syndical.

Le organisations soussignées de Bassora, en défendant le droit syndical de s’organiser et d’assurer le pluralisme du mouvement syndical déclarent :

1. La réunion condamne l’établissement d’ « Comité Préparatoire »qui intervient d’une façon manifeste dans les affaires syndicales et met des obstacles pour empêcher la libre formation des organisations syndicales, ce qui constitue un violation flagrante de la Convention Internationale N°87.

2. La réunion condamne l’interférence du Gouvernement dans les affaires des syndicats et condamne ceux qui travaillent –avec la bénédiction et la protection du gouvernement- au sabotage du travail pour un syndicalisme libre et démocratique. Un exemple : c’est l’interférence de cet infâme « Comité Préparatoire » ci-dessus.

3. La réunion condamne l’usage par le Gouvernement des lois et décrets notoirement connus pour être anti-syndicaux tels que la Loi N°150 de 1987 qui contraignent et empêchent les activités syndicales dans les secteurs publics et dénient toute forme de liberté syndicale.

4. La réunion déplore que les décrets qui sont sortis au temps du Conseil du Gouvernement (actuellement défunt) comme le Décret N°3 de 2004 qui poussait à empêcher le développement du mouvement des travailleurs et des organisations syndicales.

Nous demandons :

1- Que le Gouvernement prenne ses responsabilités vis-à-vis des libertés syndicales particulièrement celui de former ou de rejoindre une organisation syndicale dans les deux secteurs publics et privés, le droit de se rassembler et de manifester. La réunion rappelle au Gouvernement sa responsabilité de respecter ses obligations internationales envers les Conventions Internationales comme la Convention N° 87 et 98 de 1948.

2- Que le Gouvernement arrête les interférences infâmantes des partis politiques dominants et des milices pour politiser le syndicalisme et tenter de le dominer.

3- L’abolition des décisions par le Conseil du Gouvernement (qui n’a plus court) et par le gouvernement de l’occupation qui ont empêché le travail syndical et dévié de la défense des intérêts des travailleurs. Nous demandons aussi que le Gouvernement s’abstienne d’utiliser les lois anti syndicales décrétées par l’ancien régime contre le mouvement syndical et ses organisations en Irak.

4- De se dépêcher d’entreprendre un Code du Travail juste et claire qui respectent les travailleurs et garantissent les libertés d’organiser des syndicats, de se rassembler, et de manifester et de faire grève et d’empêcher les interférences du Gouvernement et la domination de la cuisine gouvernementale des partis politiques.

5- Toutes les fédérations et syndicats des travailleurs sans exception dans toute discussion relative au Code du Travail qu’il soit préparé par le Gouvernement ou par le Parlement pour être sûr que les voix des travailleurs seront entendues et que les droits des travailleurs seront garantis s’engagent à l’organiser eux-mêmes.

Sur la base du résultat de cette réunion et aussi de la solidarité et de la coordination syndicales entre toutes les fédérations et syndicats présents, il a été décidé de faire un Comité de Coordination pour le travail syndical à Bassora par les participants à cette réunion.

Vive l’Irak !

Vive le mouvement syndical en Irak !

- Fédération Générale des Travailleurs Irakiens
- Fédération Générale des Syndicats et Conseils ouvriers de Bassora
- Fédération Irakienne des Syndicats du Pétrole (IFOU)
- Union des Ingénieurs et des Professionnels du Secteur Sud de électricité

Vendredi,22 Juin 2012

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)