Accueil du site - Contact

Les Irakiennes réduites à l’état de génitrices après la guerre

Paru dans Metro du 4 mars 2013 :

Il y a 20 ans, les Irakiennes s’habillaient comme elles l’entendaient, conduisaient des voitures et gagnaient de l’argent. Pour tout ce qui touchait les droits des femmes, l’Irak était alors le pays le plus progressiste du Moyen-Orient. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

« Depuis le début de la guerre, il y a 10 ans, l’Irak a glissé vers le fondamentalisme islamiste, et les femmes en payent le prix, déclare
Yanar Mohammed, présidente de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OLFI).

« Même dans les familles qui étaient libérales avant la guerre, les femmes sont aujourd’hui uniquement considérées comme des génitrices qui n’ont pas le droit d’avoir une opinion. » La situation s’est détériorée, même si les Américains ont instauré, immédiatement après la guerre, un quota de 25 % de femmes au nouveau parlement.

Même si la vie d’une femme est en danger, nous n’avons pas le droit de lui donner asile. On juge que, si une femme va à l’encontre des souhaits de sa communauté, elle mérite d’être tuée. -Yanar Mohammed, présidente de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OLFI)

L’OLFI offre un refuge aux femmes victimes de violence.

L’OLFI, qui est basée à Bagdad, offre un refuge aux femmes battues, et ce, bien que le gouvernement lui ait interdit d’en accueillir. « Même si la vie d’une femme est en danger, nous n’avons pas le droit de lui donner asile, explique Mme Mohammed. De façon générale, on juge que, si une femme va à l’encontre des souhaits de sa communauté, elle mérite d’être tuée. »

Mme Mohammed continue à recevoir des femmes, même si elle s’expose ainsi à la prison. « La supposée guerre de libération a porté au pouvoir les pires machos, regrette-t-elle. Nous devons répliquer. Ils n’ont pas le droit de transformer des millions de femmes en victimes. »

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)