Accueil du site - Contact

Daesh a une liste des prix pour ses esclaves

L’Orient-Le Jour, 8 août 2015 :

Depuis des mois, plusieurs ONG rapportent les pratiques esclavagistes mises en place par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans les zones qu’ils contrôlent.

Cette semaine, Zainab Hawa Bangura, secrétaire générale adjointe des Nations unies et représentante spéciale du secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit a déclaré, dans une interview accordée à Bloomberg Business qu’un document portant le sigle de l’EI et une liste de prix des esclaves semblait authentique.

En 2014, le document en question avait fait surface et circulé sur les réseaux sociaux. Jugé crédible à premier abord, le document avait été remis en question par de nombreux spécialistes. Aujourd’hui, Mme Bangura, qui a obtenu un exemplaire du document lors d’un voyage en Irak en avril dernier, estime qu’il est authentique.

Lors de son offensive en août 2014 dans la région de Sinjar en Irak, l’EI a exécuté de nombreux hommes et enlevé des centaines, voire des milliers, de femmes de la minorité yazidi, vendues comme épouses aux jihadistes ou réduites à l’état d’esclaves sexuelles, selon Amnesty International. L’EI considère les Yazidis, qui ne sont ni musulmans ni arabes, comme des hérétiques car ils pratiquent un culte qui leur est propre.

"Les filles sont achetées et vendues comme des barils de pétrole", affirme Mme Bangura, dans des propos rapportés Bloomberg Business. Elle assure "avoir vérifié le document qui, selon elle, reflète de réelles transactions", ajoute le site.

Sur la liste en question, rendue publique il y a environ huit mois, les esclaves sont répartis en six catégories avec des tarifs différents : le prix des femmes yazidies ou chrétiennes, âgées entre 40 et 50 ans est de 50.000 dinars (40 dollars), celui des femmes âgées entre 30 et 40 ans de 75.000 dinars (60 dollars), celui des femmes âgées entre 20 et 30 ans de 100.000 dinars (80 dollars), celui des femmes de 10 à 20 ans de 150 000 dinars (120 dollars). Les esclaves dont le prix est le plus élevé sont les enfants chrétiens ou yazidis, âgés entre 1 et 9 ans, à 200.000 dinars (160 dollars).

"Une fille peut être achetée ou vendue par cinq ou six hommes, explique Mme Bangura. Parfois, ces individus rendent la fille à sa famille, en échange d’une rançon qui s’élève à plusieurs milliers de dollars". "Les chefs jihadistes sont les premiers à s’emparer des esclaves. Ensuite, de riches acheteurs étrangers à la région peuvent faire des offres qui montent parfois à plusieurs milliers de dollars, poursuit la responsable onusienne. Les esclaves qui restent sont alors offertes aux combattants aux prix précisés dans le document".

Le 25 juin dernier, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) affirmait que l’EI avait vendu 42 Irakiennes yazidies à ses combattants dans un de ses fiefs dans l’est de la Syrie, "pour des prix allant de 500 à 2.000 dollars".

Lire l’intégralité de l’article ici.

Traductions
English
Italiano
Deutsch
Castellano
Other
Português

Thèmes
Situation sociale
Mouvement social
Femmes
Laïcité
Vie de l’asso
Résistances
Moyen Orient
Occupation
Analyses
Réfugié-es
Actions
Témoignage
Photo
Prisons
International
Minorités sexuelles

Auteurs
Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak
Congrès des libertés en Irak
Solidarité internationale
Parti communiste-ouvrier d’Irak
Fédération internationale des réfugiés irakiens
Yanar Mohammed
Solidarité Irak
Nicolas Dessaux
Houzan Mahmoud
Stéphane Julien
Olivier Théo
Falah Alwan
Bill Weinberg
Organisation pour la liberté des femmes en Irak
Mansoor Hekmat
Azar Majedi
SUD Education
Camille Boudjak
Parti communiste-ouvrier du Kurdistan
Karim Landais
Muayad Ahmed
Richard Greeman
Tewfik Allal
Alexandre de Lyon
Fédération irakienne des syndicats du pétrole
Yves Coleman
Olivier Delbeke
Regroupement révolutionnaire caennais
Vincent Présumey

Dernières nouvelles
- Important New Support for OWFI’s Work from European Funders(OWFI - 12 février 2017)
- Bread Baking Stoves and Supplies Empower Women in IDP Camp to Feed and Support Many Others(OWFI - 12 février 2017)
- OWFI Sheltering More Women than Ever Before(OWFI - 12 février 2017)
- The city of Mosul is devastated.(OWFI - 12 février 2017)
- In Conversation : Yanar Mohammed on trafficking in Iraq(OWFI - 22 juin 2016)
- From where I stand : Yanar Mohammed(OWFI - 22 juin 2016)
- OWFI Statement(OWFI - 19 mars 2016)
- OWFI held the founding event of organizing a Black-Iraqi Women’s gathering on 16th of February(OWFI - 19 mars 2016)